Rufisque /Etat de délabrement avancé du CEM Sébi Gare : agir avant qu’il ne soit trop tard.

Faudrait-il attendre qu’il y ait encore un drame pour prendre les mesures idoines ? Faudrait-il que l’irréparable se produise au CEM de Sébi Gare pour que les autorités daignent enfin évacuer ce lycée qui menace de s’effondrer à chaque instant ?

La communauté éducative tire la sonnette d’alarme… En effet, plus de 600 enfants et leurs professeurs et surveillants y côtoient la mort au quotidien. Construit il y a moins de 5 ans d’un coût avoisinant les 500 millions, cet établissement scolaire entièrement fait par des Sénégalais, est aujourd’hui dans un état de délabrement très avancé. Rien de ce qui ressemble aux normes de construction n’est respecté dans ce bâtiment R+1. Que s’est-il donc passé pour qu’on en arrive à cette situation? L’AGETIP maître d’ouvrage a-t-elle failli à sa mission? La direction de la construction scolaire, du ministère de l’éducation nationale, a-t-elle fait inspecté les normes avant une quelconque réception ? Voilà un ensemble de questions qui sont posées sur la table. Pour l’heure, c’est la direction de la protection civile et le ministère de l’éducation nationale qui sont directement interpellés. Une chose est sûre, il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.