Rufisque/Campagne locales 2022 : Souleymane Ndoye dresse un bilan à mi-parcours.

À quelques jours de la fermeture de la campagne électorale pour les élections municipales et départementales, c’est l’heure pour le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar à la commune de Rufisque-Ouest et au Conseil départemental, de faire son bilan à mi-parcours.

Durant ces premiers jours de campagne Souleymane Ndoye et les membres de la coalition ont sillonné la quasi-totalité des zones composant la commune de Rufisque-Ouest. « La parole aux jeunes », est l’initiative de la tête de liste majoritaire de la coalition pour lancer sa campagne et par la même occasion présenter son programme. Un programme qui selon lui, est le fruit d’une expérience avérée en matière de collectivité territoriale et d’un diagnostic global des quartiers, de la problématique du cadre de vie, de l’aménagement du  territoire entre autres préoccupations. Pour venir à bout de cette nouvelle politique, Souleymane Ndoye et son équipe promeuvent une participation citoyenne effective par la mise en évidence des conseils de quartiers. Ce, pour permettre à ces imams, délégués de quartier, présidents d’ASC et toutes personnes ressources de constater les maux des localités et ensuite les remonter vers les autorités compétentes. Une démarche qui justifie d’ailleurs les nombreuses séries de visites de proximité dans les quartiers de la commune. C’est le lieu aussi pour le candidat, de revenir sur les principaux axes de son programme qu’il a présenté durant ses premiers jours de campagne aux habitants de sa commune et du département. C’est dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la formation et de l’emploi des jeunes, l’accompagnement et l’autonomisation des femmes par la mise en place des calebasses de quartiers et d’un projet de banque communale, l’aménagement du territoire, de la culture et du sport, de la sécurité et de l’électrification pour ne citer que ceux-là, que tournent essentiellement le programme qui va permettre d’après Souleymane Ndoye, de prendre en charge les urgences de cette commune qui compte à peu près 55.000 habitants.  

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.