full screen background image

Protection de l’Enfant/JIME 2021: Le CNEJ interpelle l’Etat pour le respect de la CIDE.

Trente-deux ans après son adoption,  la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) traduisait l’engagement des Etats à protéger les droits des  enfants dans le monde et à améliorer leurs conditions de vie. Le Sénégal a été un des premiers pays à ratifier la Convention en 1990.

C’est dans ce sens que s’inscrit le travail de l’ONG Terre des Hommes Suisses partenaires locaux au Sénégal dans la promotion et la protection des droits des enfants. Ainsi le conseil national des enfants et des jeunes (CNEJ) de terre des homme suisse,  a fait face à la presse ce 20 novembre 2021 à Dakar. Une occasion pour les membres du dit de conseil de faire un plaidoyer pour le respect des engagements pris  lors de la ratification de ladite convention qui stipule en son article 13.1, « l’enfant a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l’enfant » ,  feront  savoir les camarades de Mamadou SOW. C’est conformément  à ce principe que Terre des Hommes Suisse a institué en 2018 le Conseil International des jeunes (CIJ) en 2018 avec des représentants de la Bolivie, du Brésil, de la Colombie, du Pérou, de l’Inde, du Sénégal et de Suisse. « En ce jour symbolique de la célébration de nos droits et face au contexte, il ressort, entre autres, une augmentation des risques liés aux violences, abus et exclusion des enfants. Informatiser le système d’enregistrement à l’état civil dans toutes les localités du pays » , feront –t- ils savoir. Ainsi des recommandations ont été faites pour une meilleure prise en charge de leur préoccupation dont on peut citer la  redynamisation  du  Parlement National des enfants, la poursuite du  Plan d’action de retrait des enfants en situation de rue, l’accélération  du processus de vote du projet sur la modernisation des daaras….

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *