Gréve des enseignants: « il faut qu’il nous restitue ce qui me semble être un vol » (Hamidou DIEDHIOU, SG/SELS)

Suite au plan d’action annoncé par les syndicats d’enseignants (SELS), le secrétaire général du syndicat des enseignants libre du Sénégal, est une fois de plus sorti pour apporter des précisions sur les motivations de leur décision de surseoir les cours pour une semaine. En effet, Hamidou DIEDHIOU, de préciser qu’il n’y a guère d’ambiguïté dans les termes de l’accord, mais un non-respect d’engagement pris par l’état du Sénégal. 

Selon le SG du SELS, « Il faut nous aller dans le sens du respect scrupuleux des termes de l’accord. Il faut le gouvernement restitue aux enseignants ce qui me semble être un vol. Il faut que les montants qui ont été annoncés, selon les minima et les Maxima de chaque corps, soient restitués à la lettre. Autrement, nous avons commencé à fermer les portes de l’école et nous allons continuer à le faire parce que c’est la seule arme que nous avons à ce jour », a déclaré Hamidou Diedhiou. 

Les  enseignants restent conscients des conséquences néfastes de ce désagrément, et invitent au respect des accords de février 2022. « Quand on va nous permettre de faire une semaine, deux semaines de grèves. Il me semblera objectivement plus possible de récupérer et de colmater une autre année scolaire. Or, nous sommes dans un pays où on est soumis aux exigences du système LMD… il faut que le gouvernement en  tienne compte pour notre que  système éducatif ne soit pas vendanger et que nos enfants ne soient pas pénalisés », a invité le SG Diedhiou.

By cheikh

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.