Économie sociale et solidaire : Zahra I T. DIOP lance la plateforme digitale « SEN LABEL ESS CII LA BOOK »

Érigée en 2019, par le président de la République, l’économie Sociale et solidaire est aujourd’hui vue comme un modèle de développement pour les acteurs économiques. C’est dans le cadre de l’opérationnalisation de cette ambition au niveau du ministère en charge de la microfinance et l’économie sociale et solidaire que la plateforme digitale, SEN LABEL ESS CII LA BOOK, principal outil d’opérationnalisation de la loi d’orientation relative à l’économie sociale et solidaire, est développée.


C’est à travers un atelier de partage que les services du ministère de la microfinance que les initiateurs techniques de cette plateforme, ont passé en revu les différentes opportunités, utilités et les perspectives de cet outil numérique comme prévue par ladite loi. Dans la dynamique de structurer et d’organiser le tissu les acteurs de l’économie sociale et solidaire, dira la ministre Zahra Iyane THIAM DIOP, « nous avons mis en place une plateforme numérique puisque nous estimons qu’il fallait dématérialiser cette procédure afin de permettre a l’ensemble des acteurs, quelque soit le lieu où ils se trouvent de pouvoir accéder à tous ces avantages ». Occasion pour les concepteurs de l’outil de démonter sa transparence, la maniabilité, l’efficacité et l’équité de ce plateforme. En effet, « la plateforme permet au ministère d’avoir un référentiel unique, car toutes les données seront hébergées sur la plateforme. Elle est aussi une vitrine en matière de politique nationale de L’ESS et est aussi un levier de promotion et d’information », dira le secrétaire général du ministère, Cheikh Ndiaye.
En outre, cette plateforme va augmenter en efficacité et augmenter la réactivité du ministére de la microfinance et de l’économie sociale et solidaire et permettra une meilleure traçabilité des demandes d’agréments et le suivi permanent des dossiers. SEN LABEL ESS CII LA BOOK, c’est trois étapes pour sa mise en œuvre. Premièrement la conquête des acteurs à travers la formation et la sensibilisation pour l’enrôlement des acteurs, ensuite a la fidélisation des acteurs, avant de passer à l’accompagnement de l’acteur de l’ESS jusqu’à la satisfaction des sollicitations.
Toutefois, en prélude du lancement officiel de cette plateforme d’opérationnalisation cet atelier de ce jour est organisé pour juger surtout de son efficacité et de son impact envers les acteurs. « L’enjeu premier de la plateforme numérique, partant de l’économie sociale et solidaire, c’est que d’or et déjà tous les acteurs quelque soient leurs statuts, peuvent être canalisés et encadrés par l’Etat dans le cadre de l’amélioration de leurs statuts. Vous pouvez être un acteur informel et avoir votre page sur la plateforme et cette plateforme va vous accompagner à vous formaliser, avoir un registre de commerce, avoir un ninéa et vous permet également une fois que vous avez l’agrément d’accéder un encadrement technique, un encadrement financier et vous permet d’interagir avec les autres acteurs des autres localités. Vous pouvez être à Dakar avec votre activité et trouver un partenaire ailleurs », a soutenu la ministre de la microfinance et de l’économie sociale et solidaire.
En somme, avec son impact sur l’économique social et socio-environnementaux, SEN LABEL ESS CII LA BOOK, est capable d’identifier en détails, des statistiques tels que les tranches d’âge, de genres, les types d’entreprises, les types d’agréments délivrés et toute information propres aux activés des acteurs de l’ESS, des statistiques par régions et par secteur d’activité.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.