Slide background

Campagne de Commercialisation de l’Arachide : le MAER réunit les acteurs

Dans le cadre de la campagne de  commercialisation de la graine d’arachide, le Ministre de l’Agriculture et de l’Équipement Rural, Moussa Baldé, a convoqué les acteurs du secteur. À cette occasion, le MAER a invité les acteurs de la filière à faire des propositions consensuelles pour une bonne campagne de commercialisation. 

Les principaux concernés ont pris la balle au rebond pour faire le plaidoyer pour des directives fortes afin de sécuriser le capital semencier. La première remarque a porté sur la préservation de la semence, sur le plan de la quantité et de la qualité pour l’intérêt de l’agriculture sénégalaise. 

Selon le Président de l’Union nationale interprofessionnelle des semences, Modou Thiam, « la ressource précieuse que constitue la semence doit être préservée en qualité et en quantité. Il faut tout faire pour ne pas amener la semence dans la transformation et dans l’exportation parce que sans semences il n’y a point d’agriculture », a-t-il lancé au ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural. » La campagne de commercialisation interpelle les acteurs nationaux, mais également d’autres intervenants en provenance de l’extérieur, s’il n’y a pas de directives fortes pour sécuriser le capital semencier, on peut avoir des surprises. Du moins, c’est l’avis du Président du Comité national de suivi de la campagne arachidière qui a aussi pris part à cette rencontre. 

Le Directeur général de la SONACOS, Modou Diagne Fada, a embouché la même trompette. Car selon lui, « tous les acteurs de la filière sont conscients de cette nécessité pour aller dans le sens de soutenir des propositions pertinentes afin de permettre aux huiliers de mettre sur le marché une huile de qualité à des prix abordables tout en continuant à créer des emplois », dira-t-il…   

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *