Amélioration de la résilience des pasteurs et des agropasteurs: le PRAPS 2-SN va injeter plus de 30 milliards

La phase 2 du Projet régional d’appui au pastoralisme du Sahel a été officiellement lancée ce 24 Février 2022 dans les locaux du ministère de l’élevage et des productions animales (MEPA) sis à la sphère ministérielle OTD de Diamniadio. Ce projet a pour objectif d’améliorer la résilience des pasteurs et des agropasteurs dans certaines zones de la région du sahel. Au Sénégal le coût du projet est de 30,289 milliards avec une contribution de 1,716 milliard de l’État du Sénégal, pour une durée de 06 ans de  2022 à  2027.

Au Sénégal la zone d’intervention du projet  s’étend sur une superficie de 83797 km2 soit  43% du territoire national. Le projet  compte couvrir une population estimée à 2 563 894 hbts, soit 16% de la population globale. Les effectifs des bétails ciblés sont estimés à 1 250 441 bovins, 2566742 ovins et 2011203 caprins, soit 5828386 têtes de ruminants représentant 35% de l’effectif national. 

Le PRAPS2-SN interviendra  dans  10 départements des régions de saint louis, (Podor, dagana) Matam (Matam, label et Ranerou), Louga (Linguère et Louga), kaffrine (koungheul) et pour Tambacounda (Koumpentoum et Bakel).

Dans sa première phase, le projet a participé à une transformation qualitative du secteur de l’élevage à travers notamment  la mise en place d’infrastructures, avec surtout  une dizaine de forages, et d’équipements mais aussi de services de base conviviaux qui ont permis à la communauté pastorale d’être mieux outillée pour une résilience de plus en plus accrue face aux mutations et chocs climatiques et aux catastrophes naturelles. Voilà qui justifie l’initiative d’une seconde phase impulsée par le gouvernement du Sénégal dans le cadre du PSE et appuyé par la Banque mondiale et est placée sous la coordination du Dr. Mamadou Ousseynou SAKHO.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.