full screen background image

16 jours d’activisme: » ActionAid est un partenaire privilégié du ministére de la femme » (Ciré LO, Dir.Cab.)

Les 16 Jours d’activisme de lutte contre la violence basée sur le genre à l’égard des femmes et des filles s’inscrivent dans le cadre d’une campagne internationale qui a lieu tous les ans. Elle a débuté  le 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se termine le 10 décembre, à l’occasion de la Journée des droits humains. Inaugurée par des activistes lors de la première rencontre du Women’s Global leadership Institute en 1991, 2021 marque son 30e anniversaire.

La stratégie nationale d’ActionAid Sénégal « Justice sociale pour les femmes et les filles –     Agissez maintenant », engagée dans l’élimination des normes sociales négatives reste en lien avec le Thème 2021 : Orangez le monde : Mettez fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes ! . La Campagne poursuivra ses activités de programme pour mettre fin à la violence sexiste dans le monde du travail en mettant l’accent sur le lien entre la violence domestique, le monde du travail et les services publics, en s’appuyant sur les normes juridiques énoncées dans la Convention 190 (C190) de l’OIT, la Recommandation 206 (R206) et les lois nationales mais aussi sur les  externalités telle que le service de la dette qui endiguent la capacité des pays à apporter des réponses durables aux violences faites aux femmes et aux filles. Au niveau national, les violences domestiques ont atteint une proportion inquiétante (plus de 60 %) et sont souvent suivies de meurtres. A cela s’ajoute les violences sexuelles, psychologiques, celles économiques, les mariages d’enfants, les mutilations génitales féminines, le trafic de femmes et de filles, l’exploitation sexuelle et la surcharge de travail des femmes. Autant de préoccupations qu’il convient d’aborder sans passion ni orgueil et avec objectivité afin de valoriser l’effort de l’Etat à protéger les femmes et les filles de la nation sénégalaise.  En effet, pour lutter contre les Violences Basées sur le Genre (VBG), le Sénégal a adopté un ensemble de dispositions législatives et réglementaires qui font notre fierté parmi lesquelles, a rappelé le directeur de cabinet de la Ministre de la femme, M. Cire LO, on peut citer entre autres : Le Code Pénal ; Loi du 24 janvier 1999 modifiant le code pénal sanctionnant formellement les violences faites aux femmes.La promulgation de la Loi n° 2010-11 en date du 28 mai 2010, instituant la parité absolue homme-femme dans toutes les institutions totalement ou partiellement électives. L’adoption depuis 2005 de la Stratégie Nationale pour l’Equité et l’Egalité de Genre (SNEEG) qui est le cadre global de référence reprenant la vision du pays en matière de genre tout en définissant les axes d’action qui permettront d’intégrer progressivement et efficacement les questions de genre dans les priorités de développement et  Le vote de la Loi N°2020-05 du 10 janvier 2020 modifiant la Loi N°65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal », qui criminalise le viol et la pédophilie. M. LO de rappeler également que dans le cadre de cette lutte « action aid est un partenaire privilégié ».

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.