DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Thiès/3e vague de Covid-19: « Nous avions débloqué près de 150 millions et nous allons multiplier nos efforts  » (Yankhoba DIATARA, CD)

Le vice-président du conseil départemental de Thiès a célébré la Tabaski dans la capitale du rail auprès de sa famille. Une occasion pour le ministre de l’économie numérique et des télécommunications, M. Yankhoba Diattara de souhaiter une très bonne fête de Tabaski à toute la communauté musulmane. « En cette fete symbolique pour l’Islam, je tiens à demander pardon à tous ceux avec qui je travaille, qu’ils soient du coté du ministère que je dirige, ou du conseil départemental de Thiès ou meme du champ politique. Je prie également pour que la paix et la stabilité nous tiennent compagnie » souhaite le ministre des télécommunications et de l’économie numérique.
Dans cette nouvelle phase haussière des cas de coronavirus, le MENT invite encore les populations en général et celles de Thiès en particulier, au respect des gestes barrières, mais aussi à aller massivement se faire vacciner. « Il n’y a que deux alternatives qui s’offrent à nous: le respect des gestes barrières et la vaccination. Il faut donc que nous soyons vigilants et préventifs pour réduire la propagation de la pandémie » insiste le vice-président du conseil départemental saluant au passage les initiatives de l’Etat du Sénégal pour le déploiement de vaccins dans le pays.
Dans le cadre de la riposte, le ministre Yankhoba Diattara a aussi salué les efforts des autorités religieuses qui n’ont jamais baissé les bras depuis que la pandémie a commencé au Sénégal en mars 2020.
Le ministre se réjouit des actes posés par le conseil départemental de Thiès et malgré l’absence du président Idrissa Seck. Il rappelle aussi que, « près de 150 millions ont été débloqués pour faire aux phases précédentes. Les efforts seront multipliés pour mieux faire face à cette troisième vague qui, d’ailleurs, est  marquée par l’avènement du variant Delta, six fois plus virulent. » a conclu M. DIATARA.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *