Slide background

Pout, Keur Moussa, Diass et Mont Rolland: Dangote Cement Senegal offre des bourses d’un million FCFA aux meilleurs bacheliers.

Dans le cadre de sa semaine du Développement Durable, Dangote Cement Senegal a offert des bourses d’études d’un million FCFA chacune et d’une durée de trois ans aux meilleurs bacheliers des communes hôtes (Pout, Keur Moussa, Diass et Mont Rolland) de ladite entreprise. Selon la présidente de l’association Women in Mining, Aïda Diop Ndiaye, « pour parler de la durabilité, il faudrait que l’on puisse aussi prendre en compte les objectifs de développement durable numéro 4 et 5.Aujourd’hui, ce cadre que Dangote Cement Senegal  a offert aux jeunes élèves, surtout aux jeunes filles au sein même de l’entreprise, est vraiment une innovation parce qu’il permet à cette future génération de prendre conscience aujourd’hui des besoins de la mine, surtout des métiers de la mine, afin de mieux se préparer. L’éducation est un enjeu de développement et donc une étape incontournable sur la voie du développement socio-économique et culturel de nos pays. La remarque est que dans le secteur des mines, du pétrole et du gaz, les femmes y sont faiblement représentées, elles ne représentent que 8,4%. Aujourd’hui, si on veut avoir plus de femmes dans la science, il faudrait commencer par la base à travers la sensibilisation, mais également à travers la promotion de ‘’role models’’ et aussi des activités de découverte. Le fait d’échanger avec ses filles sur l’importance de l’éducation de manière générale et de l’éducation scientifique de manière spécifique, permet de les accompagner dans le choix de leurs carrières, d’une part, et même dans le choix de leurs futurs métiers, d’autre part. La majorité des communautés qui abrite les opérations minières souhaiterait que leurs enfants puissent travailler dans la mine, mais cela nécessite une préparation, des études scientifiques, de manière spécifique (…) », a-t-elle fait remarquer.       Toujours selon elle, cette dynamique enclenchée par Dangote Cement Senegal permet de rappeler aux autres entreprises leurs obligations vis-à-vis des populations, mais également d’encourager les apprenants à s’intéresser davantage aux filières scientifiques. « Auparavant, nous n’avions jamais accès à la mine. Le fait d’ouvrir les portes à ses jeunes filles de la communauté, de promouvoir les activités minières est une innovation pour les entreprises qui ne se sont pas encore inscrites sur cette lancée », déclare-t-elle.    Le directeur des Ressources humaines de Dangote Cement Senegal, Waly Diouf, s’est quant à lui, appesanti sur l’importance de cette initiative de la cimenterie, réalisée tous les ans à l’approche de l’ouverture des classes. « Le thème de cette Semaine du Développement Durable est « Construire un avenir durable ». Nous nous sommes focalisés sur 6 Objectifs de Développement Durable (ODD) parmi les 17 qui ont été retenus par les Nations Unies. Dangote Cement Senegal souhaite apporter sa touche dans la lutte contre la pauvreté mais également œuvrer pour une bonne santé, un bien-être et l’éducation de qualité (…) ».  Avant d’ajouter : « notre entreprise est constituée en majeure partie de profils techniques. Nous avons besoin de profils scientifiques ». Abondant dans le même sens, la Directrice de la RSE, madame Astou Mbaye a fortement encouragé les jeunes filles à s’intéresser aux filières techniques et scientifiques.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *