Slide background

Vente de migrant en Libye…

Vente de migrant en Libye : Et si on n’avait pas supprimé le secrétariat d’Etat chargé des Sénégalais de l’Extérieur ?

En juillet 2014, le président de la République avait créé,  dans son gouvernement un secrétariat d’Etat en charge des Sénégalais de l’Extérieur. M. Souleymane Jules Diop, actuel ministre délégué en charge du PUDC, avait été  nommé à ce poste. A l’époque on s’en souvient, la création de ce poste avait suscité beaucoup d’interrogations. Pourquoi en effet, créer un Secrétariat d’Etat en charge des Sénégalais de l’Extérieur, alors qu’il existait déjà, une direction chargé de la question qui elle est logé dans le Ministère des Affaire Etrangère ?  N’y avait-il pas conflit de compétence entre ses trois entités, toutes s’occupant des Sénégalais de l’Extérieur ? Ce que beaucoup n’avaient pas en compte à l’époque, est que la diplomatie, qui se traitait dans des salons huppés, dans les grands sommets  n’a rien à voir avec les questions  migratoires. Aujourd’hui que la question des migrants se pose avec beaucoup plus d’acuité, du fait du scandale qui se passe en Libye, il est important de se demander s’il ne fallait à défaut d’en faire un Ministère plein, en faire un Ministre délégué. En effet,   après seulement deux ans, ce sont plus de 2 000 Sénégalais qui sont « établis en Libye depuis quelque temps et qui ont exprimé le besoin de rentrer au bercail, parce qu’ils étaient en détention en Libye. » C’est dire donc que la question de la détention n’est pas nouvelle. Et pour réussir une telle prouesse, le Secretariat d’Etat avait « travaillé avec l’état-major particulier du Président de la République, le ministère de la Santé, les aéroports du Sénégal, la police scientifique et la police judiciaire. C’est tout un processus car, il y a des contrôles à faire en amont pour voir s’il n’y a pas de criminels ou de personnes recherchées parmi celles qui ont été rapatriées.» avait déclaré M. DIOP. Parmi les initiatives entreprises en 2014, on peut citer entre autres la protection des Sénégalais de l’extérieur, la promotion de la diaspora, l’aide sociale et les secours, la gestion préventive…M. DIOP avait donc senti la nécessité de « protéger les Sénégalais de l’Extérieur »  parce que selon toute invraisemblance, ils étaient par endroit en danger. Avec ce qui se passe aujourd’hui en Libye, il y a lieu de se demander s’il ne fallait pas renforcer le Secrétariat d’Etat  en charge des Sénégalais de l’Extérieur, au lieu de le supprimer.                                                   .
yafata

 

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *