Train Express Régional/Lancement phase II: la durée des travaux estimée à 21 mois, pour 207 milliards.

La phase I du Train Express Régional (TER) Dakar – Diamniadio déjà bouclée, c’est au tour de la seconde phase (II) Diamniadio – AIBD d’être entamée par l’État du Sénégal. Dans cette perspective, ce samedi après-midi, à Diamniadio, le président Macky Sall à officiellement procédé au lancement de la deuxième phase II du Train Express Régional (TER.) C’est précisément au niveau de l’endroit qui verra s’implanter la future passerelle piétonne fermée (185m), que le président Sall a symboliquement posé la première pierre. 

Un chantier qui, une fois terminé permettra au terminus ferroviaire de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de voir le jour après des travaux dont la durée totale a été estimée a près de deux ans (21 mois). D’après le plan directeur décliné lors de la cérémonie de lancement des travaux, la date de livraison de l’infrastructure ferroviaire a été fixée au plus tard le 27 décembre 2023. « L’ensemble de cette seconde phase coûtera 207 milliards de FCFA » a renseigné le président Sall lors de son allocution, soulignant qu’au total le TER va couvrir une distance de 55 km entre Dakar et bientôt AIBD.

Et comme pour la dernière structure sportive inaugurée par le chef de L’État le 22 février dernier, le stade Abdoulaye Wade, la société turque Summa Building Miracles fait partie des entreprises qui ont été chargées de mener à bien ce chantier qui s’étend sur près de 20 kilomètres de long. En présence des autres partenaires stratégiques, du président du directeur de l’Apix Mountaga Sy, de Gérard Senac de EIFFAGE, du président de la compagnie nationale sénégalaise Air Sénégal, et de diverses autorités et partenaires privés dudit projet. 

Ainsi, pour un bon fonctionnement du futur terminal ferroviaire AIBD, au moins 07 nouvelles rames bi-mode qui vont rouler sur 2×19 km de voies UIC et d’artères de câbles, vont venir renforcer la capacité du TER. La locomotive ultramoderne à travers ce nouveau tronçon, pourra alors rapidement convoyer des milliers de passagers depuis la capitale, Dakar, en direction de l’aéroport de Diass de Diamniadio en 45 minutes. 

Parmi les principaux partenaires financiers, on peut noter l’accompagnement de la banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 60 milliards de FCFA Banque, celui de la banque islamique de développement (BID) 65 milliards pour la phase II. Avec plus de 160 milliards fiancés par la BID lors de la réalisation de la phase I.  

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.