SUNUGOX.INFO

Situation politique nationale : l’AFP invite à une réforme du fonctionnement de BBY et se projette vers 2024.

Le Secrétariat politique exécutif (SPE) de l’Alliance des Forces de Progrès s’est réuni ce jeudi 29 septembre 2022. Une occasion pour les camarades du secrétaire général, M. Moustapha Niasse, d’échanger sur la situation internationale et nationale, mais aussi sur la Vie du Parti. Cette rencontre a été l’occasion pour l’AFP de se prononcer enfin sur l’installation de la XIVe Législature qui, selon le SPE, s’est faite « avec les dérives inédites et inattendues de l’opposition dite radicale, qui a vainement tenté de bloquer le fonctionnement d’une Institution aussi stratégique que l’Assemblée nationale. » Ainsi, le SPE condamne avec la dernière énergie « ces comportements indignes de Représentants du peuple et invite tous les acteurs à placer l’intérêt national au-dessus des contingences politiques. » À cet effet, les camarades de Moustapha Niasse appellent à un dialogue lucide et ouvert à toutes les composantes de la Nation et encouragent le Président Macky Sall qui, à cet égard, « a posé un acte significatif, dès le premier Conseil des Ministres du nouveau Gouvernement. Il s’agit de consolider notre démocratie et « notre commune volonté de vie commune », selon le communiqué final lu à sunugox. L’AFP a aussi saisi cette occasion pour saluer la nomination aux fonctions de Haut Représentant du Président de la République de l’Homme d’État Moustapha Niasse. Sur les résultats des élections municipales, législatives et des HCCT, le SPE estime que « la part congrue réservée à l’AFP ne correspond guère aux réalités du terrain. » C’est la raison pour laquelle, le SPE invite à une « réforme du fonctionnement de la Coalition de sous Coalitions qu’est Bennoo Bokk Yaakaar, aux fins d’une plus grande équité et d’une plus grande transparence, dans la perspective des victoires à construire. » L’AFP salue, cependant, les investitures pour les élections relatives au HCCT, qui selon le SPE toujours, « ont connu une certaine amélioration. »  Pour finir, le SPE de l’AFP a invité l’ensemble de responsables et militants  « à projeter un regard attentif sur l’échéance de 2024 qui, au-delà des enjeux électoraux, est une étape importante dans la consolidation de notre démocratie », conclut le communiqué…

Partager