Slide background

Réhabilitation et équipement de la Maternité de Khombole…

Réhabilitation et équipement de la Maternité de Khombole : l’Association “Tringa”  paie toute la note.

La Commune de Khombole doit remercier le Ciel. En effet, lorsqu’elle croule sous le poids du manque d’infrastructures de base, certains de ses fils du terroir brillent en ingéniosité pour l’aider à se tirer d’affaire. En atteste la prouesse que viennent de réussir, sans séisme ni onde de choc, l’Association «Tringa» et sa Présidente Awa Thiam. Pour redonner vie et envie à la Maternité du Centre de santé de Khombole, qui polarise 16 Maternités des Postes de santé, et qui est en proie à des difficultés de toutes sortes, «Tringa» a initié, ce samedi, un dîner de gala, dans un hôtel de la place. Et le résultat se passa de commentaires. Dans la mesure où toutes les difficultés d’ordre logistique, qui enfonçaient, de jour en jour, le District sanitaire de la localité dans ses abîmes, ont pu trouver solutions, en une seule soirée. En d’autres termes, grâce à des bonnes volontés, le Plateau technique de Khombole fera partie des plus relevés du Sénégal. La preuve, parmi les invités de marque qui ont voulu rehausser de leur présence la cérémonie de collecte de fonds en faveur du District sanitaire, une femme, qui préfère être torturée plutôt que de dévoiler son identité, a pris sur elle l’engagement de payer rubis sur ongle le  prix de tout le matériel dont l’inventaire a été fait par les autorités municipales de Khombole.

En des termes plus clairs, finies la vétusté des locaux, des tables de chevet, l’absence d’armoires, de climatisation et de télévisions dans les Cabines, de tables d’accouchement non-adaptées.

Et comme si cela ne suffisait pas, d’autres natifs de Khombole, qui occupent des postes stratégiques dans les Pouvoirs de décision, ont tenu à danser le tango avec la dame de cœur qui a décidé de payer toute la logistique dont souffre la Maternité.

Pour ce faire, ces fonctionnaires de l’Etat, qui préfèrent garder l’anonymat, ont eux aussi, chacun en ce qui le concerne, pris l’engagement de mettre la main à la patte, pour soutenir la Maternité de leur localité d’origine.

«L’Association «Tringa» a initié cette collecte de fonds pour participer, à sa manière, à l’amélioration du plateau sanitaire de Khombole, dont je suis, du reste, originaire.

Convaincue que l’Etat est en train de consentir d’énormes efforts dans la prise en charge de la santé des populations, l’Association TRINGA s’est fixée, entre autres objectifs, d’apporter sa contribution, si petite soit-elle, à la construction de l’édifice national», a-t-elle affirmé Awa THIAM.

Et, glisse t-elle, «c’est tout le sens qu’il faille donner à la collecte de fonds pour aller au chevet de la Maternité de la Commune de Khombole. Notre démarche participe, également, d’une volonté de perpétuer l’œuvre et la vision de Feu le très regretté Mamadou Konté». Ce dernier, pour ceux qui ne le connaissent pas, fut un grand Homme, qui a toujours fait sien l’adage selon lequel «le pain pour soi-même est une question matérielle, alors que le pain pour son prochain est une question spirituelle». Auparavant, la patronne de «Tringa» a eu du mal à trouver les mots justes, pour remercier le Ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly. «Qui, en plus de se faire représenter par son Secrétaire général, nous a prodigué énormément de conseils, afin que cette initiative connaisse un franc-succès.

“Permettez-moi d’avoir une pensée pieuse à l’endroit de Feu Mamadou Konté, l’Ambassadeur de la musique africaine. On ne le dira jamais assez !

C’est pour perpétuer l’oeuvre gigantesque et ô combien salutaire du défunt fondateur et animateur du label de diffusion musicale Africa Fête, que l’Association TRINGA a décidé d’initier cette soirée de gala, pour lancer la campagne de collecte de fonds».

sunugox

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *