Recrutements dans les collectivités locales: « un maire ne peut pas faire ce qu’il veut dans une République. Ce n’est pas possible. » (Macky SALL)

Les recrutements dans les collectivités territoriales enregistrés ces derniers temps par des maires indisposent le Chef de l’État. Face aux centrales syndicales, le président de la République sans citer aucun maire, semble avertir les recrutements notés à la ville de Dakar. Macky Sall rappelle à Barthélémy Dias les dispositions de la loi et le prévient. « On sera intransigeant sur les recrutements. Et ceci est valable pour les collectivités territoriales qui sont des démembrements de l’État. Il ne faut pas que les gens se fassent des illusions, ce sont des démembrements de l’État régis par les lois et règlements. En tant que président de la République, garant du bon fonctionnement des institutions, je ne laisserai aucune collectivité travailler en dehors du cadre règlementaire légal dans ce pays… »

Poursuivant, il souligne : « un maire ne peut pas faire ce qu’il veut dans une République. Ce n’est pas possible. Il est soumis à la loi, s’il ne respecte pas la loi il est démis de ses fonctions, il est révoqué. Ce n’est pas parce qu’on est politique, qu’on est pour ou contre l’État, qu’on peut faire ce qu’on veut dans une République, ce n’est pas possible », a fait savoir le président de la République.

« Nous avions pris un décret signé le 8 janvier 2020 après toute une série de négociations. C’est lors du premier conseil des ministres de Diourbel que ce texte est passé. Et on avait donné 2 ans aux collectivités pour s’adapter, et à partir du 8 janvier 2022 toutes les collectivités territoriales ont l’obligation de respecter l’organigramme type et tout recrutement en dehors de cet organigramme type est nul et de nul effet », rappelle Macky Sall aux maires nouvellement élus…

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.