PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

« PROMOVILLES apportera une part significative dans la …» (Astou Diokhané Sow, coord. nat.)

« PROMOVILLES apportera une part significative dans la réduction des inondations…» (Astou Diokhané Sow, coordinatrice nationale)

Programme lancé par le Chef de l’État au cours de l’année 2016, Promovilles vise essentiellement à améliorer la mobilité urbaine, résorber certaines difficultés liées aux inondations, contribuer à la sécurité en assurant une électrification performante basée sur un système d’éclairage public ainsi qu’à améliorer le cadre de vie des populations. “Actuellement, nous avons bien avancé dans la phase pilote sur financement de l’État du Sénégal et qui se déroulait dans des zones de Ndangane et Médina Baye à Kaolack, Goxu bacc et Guet Ndar à Saint-Louis et Gadaye et Jaxaay dans la ville de Pikine, annonce Astou Diokhané Sow, Coordinatrice de Promovilles.
Pour une première évaluation des besoins, 280 milliards devaient servir à financer le programme de 2015 à 2025. “Maintenant il faut dire que les besoins supplémentaires qui ont été exprimés depuis le démarrage du programme dépassent de loin ce montant”, précise la Coordinatrice.
Pour l’heure, 251 milliards ont été mobilisés pour l’exécution des différentes phases. Dans ce sens, beaucoup d’infrastructures ont vu le jour et sont actuellement utilisées par qui de droit. Un parking pour camions frigorifiques a ainsi été réalisé à Saint-Louis. Un tronçon reliant la Route des Niayes et la VDN aux fins de permettre aux usagers de contourner les embouteillages qui font fureur à Yeumbeul Nord. Kaolack a aussi bénéficié de ces réalisations avec des tronçons au quartier Koundam, poursuit la patronne de Promovilles qui ajoute dans le comptabilité des réalisations, d’eau voiries intérieures à Sédhiou et un système de drainage des eaux pluviales qui a permis d’amoindrir les risques d’hivernage dans la banlieue dakaroise.
L’exécution dudit programme dans les centres urbains concernés ne s’est pas fait sans les autorités locales. “Dès le démarrage du projet, nous avons travaillé avec les collectivités territoriales qui ont exprimé des besoins. Ensuite, des audiences publiques ont été organisées pour discuter avec les populations sur les besoins transmis par leurs communes. Ça a permis d’échanger et de valider tous ces projets avant soumission aux bailleurs”, se réjouit Mme Sow qui ajoute qu’une telle démarche ne devrait pas s’estomper d’autant plus que des conventions ont été signées avec les collectivités territoriales pour la maintenance des projets exécutés par Promovilles.
À en croire la coordonnatrice générale, Promovilles a exécuté à hauteur de 40% des actions inscrites dans le programme initial. Cependant, un arrêt a été constaté dans certains chantiers. Une situation que la coordinatrice impute à des contraintes techniques et financières. Mais des mesures ont été prises par l’État pour venir à bout de ces difficultés, se félicite-t-elle. À l’en croire, des efforts sont faits par les autorités publiques depuis septembre 2018 pour résorber le gap des financements. Aussi annonce-t-elle, l’inscription dans le budget de 2019 des besoins de financement pour terminer les chantiers qui étaient à l’arrêt.
Madame Sow Astou Diokhané d’affirmer que « Promovilles apportera une part significative dans la réduction des inondations, la sécurité des populations et l’employabilité des jeunes ». S’agissant de ce dernier volet, elle précisera que 700 jeunes ont été formés dans plusieurs corps de métier sur 1.547 qui ont au total bénéficié de ces formations.
Pour la troisième phase qui sera bientôt lancée, la coordinatrice nationale de Promovilles d’annoncer la reprise des chantiers mis à l’arrêt et la construction de plusieurs ouvrages structurants. « Nous allons intervenir dans plusieurs collectivités territoriales, aussi bien dans la région de Dakar qu’à l’intérieur du pays. Nous serons à Mbour, Louga, Tambacounda et Touba où les entreprises sont déjà prêtes pour la construction du boulevard de 30 mètres.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *