Projet de budget 2022: 235.996.717.777 FCFA pour le MSAS

Le projet de budget du Ministère de la Santé et de l’Action sociale pour l’exercice 2022 voté. Il est arrêté à la somme de 235.996.717.777 FCFA contre 216.580.694.455 FCFA soit une augmentation de 19.416.023.322 FCFA en valeur absolue et 8,96% en valeur relative. Abdoulaye Diouf Sarr défendant le budget est revenu sur plusieurs points. Beaucoup d’efforts ont été consentis en termes d’équipements d’imagerie médicale. En 2021, « nous avons acheté 8 scanners, deux IRM, parce que avant il était difficile de le faire au Sénégal (à Dalal Jamm et Fann), 12 tables radio, 17 appareils d’échographie, 21 appareils de mammographie (chaque région en a bénéficié). Avec l’acquisition des centrales d’oxygène, nous sommes en route pour l’autonomisation en oxygène car chaque structure dispose de centrale d’oxygène et il a été rendu gratuit, même dans le privé. L’avantage est que les centrales sont plus efficace pour une prise en charge rapide et réduisent le coût de la consommation des structures. Deux colonnes d’endoscopie ont été installés (Abass Ndao, Ndamatou). Un montant de 5 milliards a été injecté dans les laboratoires, sans compter l’acquisition de 20 générateurs de dialyse individuelle pour la prise en charge de la Covid. Nous avons fait un investissement très important pour doter le pays d’ambulances médicalisées pour l’évacuation des malades et à ce titre, nous sommes passée de 166 ambulances en 2012 à 462 ambulances qui ont été distribuées comme suit : 20 à Kaffrine, 43 à Diourbel, 28 à Fatick, 38 à Kaolack, 15 à Kédougou, 25 à Kolda, 43 à Louga, 38 à Matam, 43 à Saint-Louis, 25 à Sédhiou, 33 à Tambacounda, 23 à Thiès, 25 à Ziguinchor, 63 à Dakar dont 40 au Samu national). Concernant le Samu national, il continue de faire son maillage au niveau du territoire national. Il est à ce titre présent à Dakar, à Saint-Louis, à Diourbel et est en train d’être installé dans le sud pour polariser Sédhiou, Kolda et Ziguinchor.Nous avons recruté 1500 agents dont 500 médecins 2021 dans la fonction publique. En plus de ces 1500 nous avant recruté 905 agents dans le cadre d’un programme qui concerne les 6 régions de Kaffrine, Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor. Donc 1500 plus 905 ça me paraît important pour un recrutement en une année dans le secteur de la santé. En plus de ce recrutement nous avons augmenté les bourses de spécialisation avec 116 bourses de spécialisation attribuées en 2021. Nous avons aussi formé 11 médecins qui sont dans les soins obstétricaux néonatal d’urgence. Nous avons affecté 1 médecin ophtalmologue à l’hôpital de Kolda, de Fatick et de TivaouaneSur une centaine d’anesthésistes que nous avons, les 65 sont dans le public, mais nous gérons la question. C’est la motivation et l’intéressement qu’il faut absolument augmenter pour permettre aux spécialistes de rester dans le pays. » a dit DIOUF SARR face aux députés

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.