Slide background

Programme des Tenues scolaires : Les précisions de Mohamed M. Diagne, DFC/MEN.

Le Chef de l’État a pris la décision en Conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes, tenu le 22 avril 2021, d’aller vers le port universel de tenue scolaire dès la rentrée 2021/2022. Cette décision qui porte sur le port systématique de tenues scolaires, s’appuie sur un « idéal d’égalité et d’harmonie sociale de l’école ».  Ainsi, 30 milliards de francs CFA seront injectés sur trois années.

Pour matérialiser cette volonté politique, le Ministère de l’Éducation nationale, en partenariat avec le Ministère de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur Informel, s’engage dans la mise en œuvre d’un programme national de dotation des élèves en tenues scolaires. Mais seulement voilà, cette décision du chef de l’État n’est pas du tout partagée par la plupart des acteurs et a suscité beaucoup de débats. Pour les détracteurs du projet, le système éducatif connaît d’autres priorités qu’il faut d’abord régler. Des priorités qui ont pour nom la résorption des abris provisoires et le déficit de tables-bancs entre autres préoccupations. Mais selon, « aussi bien pour les abris provisoires que pour les tables-bancs il y a déjà un programme en cours », a-t-il dit. Le porte-parole du MEN invite par ailleurs les chefs d’établissement, dans le cadre de leur coopérative à accompagner l’État qui souhaite avec l’acquisition de ces tenues, soulager les parents…

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *