Presse : « Le Soleil » ne s’est pas levé ce 05 Août 2022.

Le quotidien national « Le Soleil » n’est pas paru ce vendredi 05 août, lendemain de la proclamation des résultats des élections législatives du 31 juillet dernier. Et pour cause, au moment où le président de la Cour d’Appel donnait les chiffres du scrutin, nos confrères étaient en mouvement d’humeur au siège du quotidien. Ayant prévu de faire face à la presse, la rencontre s’est terminée en queue de poisson. En effet, la gendarmerie a débarqué sur les lieux pour empêcher les travailleurs de faire leur conférence de presse. Les choses ont dégénéré, entraînant une grande confusion. La gendarmerie a utilisé des gaz lacrymogènes dans les locaux du quotidien national. Pire, plus d’une dizaine de journalistes ont été arrêtés en fin d’après-midi puis libérés dans la soirée.Résultats de course, « Le Soleil » ne s’est pas levé aujourd’hui. Un fait que regrette Diatou Cissé, ancienne secrétaire générale du Synpics. « La non-parution de notre astre national m’a fait un très grand choc mais je pense que c’était prévisible. Mes jeunes confrères ont bien fait de lancer ce signal à l’Etat, au président Macky Sall en particulier qui laisse la situation pourrir depuis longtemps ». A en croire Diatou Cissé, il existe un réel problème de management dans la boîte. « Depuis que Yakham Mbaye a débarqué au Soleil, il règne par la terreur, par la méchanceté et par le complexe d’infériorité et on ne peut pas manager les équipes dans un tel état d’esprit », explique l’ancienne directrice de la Rts2. Foncièrement militante des droits des travailleurs, Diatou Cissé apporte tout son soutien aux travailleurs du Soleil qui ont eu à essuyer des gaz lacrymogènes hier.En outre, la journaliste fait un diagnostic global de la gestion des organes de presse publiques. « Le véritable problème ce n’est pas Yakham Mbaye mais plutôt le président Macky Sall qui n’a pas beaucoup de considération pour les médias publics. On ne peut continuer à distribuer les postes de direction sur la base du copinage, des affinités politiques ». Diatou Cissé souhaite enfin que le message, lancé par les travailleurs, puisse être décrypté pour faire rayonner l’astre.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.