SUNUGOX.INFO

Le Sénégal accueille la 2eme saison de la série Wara

  Dans un feuilleton de 6 épisodes de 45 minutes, retraçant les chroniques d’une société en mouvement vers sa libération d’un joug politique, on retrouve l’histoire d’une jeune femme qui a du talent en politique et qui est assez douée dans ses études en Droit. « WARA » qui signifie les fauves en malinké (langue parlée dans toute l’Afrique de l’Ouest), est une série télévisée dramatique politique créée par Charli Beléteau. Elle retrace les aventures de Moutari Wara, un exilé politique de retour à dans sa ville natale Tanasanga. Enseignant en droit, il se retrouve dans un combat politique, poussé par Aïcha Diallo (France Nancy Goulian) l’une de ses étudiantes, à s’engager personnellement pour les élections municipales. Et on va voir la naissance de cette jeune femme dans sa carrière politique, à travers des élections municipales et au fur à mesure de l’histoire, cette jeune femme va avoir un parcours ascensionnel et devenir la maire de Tana sanga, cette ville fictive d’Afrique subsaharienne», annonce  Charli Beleteau, un des réalisateurs. Cette deuxième saison qui sera entièrement tourné au Sénégal. Le caserne Samba Dierry Diallo et le QG du parti Socialiste ont peu accueillir cette équipe composée de grand réalisateurs et des acteurs sénégalais comme l’actrice Marie Madeleine Diallo et le rappeur CaneBass tres connu dans le milieux du Hip hop et son engagement pour le respect des droits humains et la démocratie. Cette fiction, réalisée par le Franco-Sénégalais, Oumar Diack, et le Franco-Gabonais, Marco Tchicot, repose sur des talents panafricains accomplis. Montée au Sénégal en co-production avec la structure de production de l’Ong Raes, cette seconde saison se développe. «On a une quinzaine de rôles importants et une cinquantaine de rôles secondaires, avec une centaine de figurants», affirme Charli Beleteau, l’un des réalisateurs de cette fiction qui repose sur des talents panafricains accomplis afin, dit-il, d’explorer le tissu créatif en Afrique de l’Ouest. Pour cette seconde saison, les deux auteurs ont fait le choix de travailler avec trois auteurs issus de la diaspora africaine en France.

Partager