PUBLICITE

DU NOUVEAU

usaidong3dsunubudget

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

cosy2
femmes

“La problématique de l’autonomisation des femmes a besoin de solutions structurelles et non de…” Mme Fatma Djigo

“La problématique de l’autonomisation des femmes a besoin de solutions structurelles et non de…” Mme Fatma Djigo

La communauté
internationale se prépare à commémorer la journée internationale de la femme,
ce 8 mars, sous le théme “Penser équitablement, bâtir intelligemment,
innover pour le changement
“. Et à Tivaouane Peulh, les préparatifs ne sont pas en reste.
Des femmes de cette zone de la capitale sénégalaise, sous l’impulsion de leur
sœur Mme Fatma Djigo comptent marquer de leurs empreintes la célébration de
cette journée consacrée à la femme.

Éloignée des landerneaux politiques, Mme Djigo n’en pas pour
moins intéressée par ce qui se fait l’actualité de son cher Sénégal. Pour elle,
“cette campagne électorale passe à côté de l’essentiel, à savoir comment résoudre
l’équation de l’autonomisation de la femme et celle liée à l’emploi des
jeunes”.

“La problématique de l’autonomisation de la femme demande des
solutions structurelles, durables et non des solutions conjoncturelles avec ces
micro-crédits et autres financements faits à des fins électoralistes et qui ne
font qu’appauvrir davantage la femme sénégalaise”, s’insurge cette militante de
la cause féminine depuis bientôt 30 ans

Avant de se demander, “quelle est la place réservée aux femmes
dans les programmes des différents candidats à la présidentielle?”

Dans son monologue la dame bien au fait de ce qui se fait et se
dit autour d’elle, répondra, “dans la campagne, les rares fois où l’on parle de
la femme, c’est pour promettre des financements qui se résument en général à
des micro-crédits”.

Et Fatma Djigo de
conclure, “qu’ils sachent que ces programmes ne permettront jamais à
résoudre le problème lié à l’autonomisation
des femmes parce que faits souvent de manière marginale et appauvrissent les
femmes et les faits entrer dans des problèmes pires que ceux dans lesquels ils
les ont trouvées”.

Pour rappel, la thématique de cette année, “Penser
équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement”, propose de
réfléchir aux moyens innovants permettant de faire progresser l’égalité des
sexes et l’autonomisation des femmes, notamment dans les domaines
suivants : les systèmes de protection sociale, l’accès aux services
publics et la construction d’infrastructures durables.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *