full screen background image

KOLDA/ MAMPATIM: le candidat de la coalition « And Ligguèye Sunu Gox » Amadou Diallo Nafaya a réussi le pari de la mobilisation.

Le candidat de la coalition « And Ligguèye Sunu Gox » Amadou Diallo Nafaya a réussi le pari de la mobilisation pour déboulonner son adversaire Boubacar Mané maire sortant de Mampatim. La commune de Mampatim à travers sa jeunesse engagée aux côtés d’Amadou Diallo veut le changement. Ce qui montre cet engagement et cette détermination de la population. C’est dans ce sillage que Amadou Diallo Nafaya déclare que  » un sentiment de satisfaction parce que nous avons fait notre premier meeting d’ouverture aujourd’hui à mampatim. Les gens de tous les secteurs ont répondu. IL ya eu un mon de fou, les gens très engagés et quand tu regardes les visages, tu sens qu’ils sont engagés dans leurs coeurs. Vraiment je suis très touché et ça m’a encore beaucoup motivé encore. Nous constatons le besoin de changement et s’il ya un besoin de changement, cela veut dire que ça ne va pas. Les populations de la commune de mampatim ont constaté que la gestion de la mairie ça ne va pas et donc ils se sont levés et m’ont appelé pour venir les accompagner avec eux pour changer cette donne. Nous allons vers le changement le 23 janvier 2022 à mampatim ça va changer et je vais être élu maire » a déclaré Amadou Diallo Nafaya. En effet ce jeune candidat à la mairie de Mampatim veut s’appuyer sur plan développement communal. C’est pour cela il affirme que  » on est allé s’enquérir les problèmes des populations chez eux. Depuis 6 mois on a abattu un travail très colossal pour voir ce qui ne va pas et nous avons trouvé des solutions. Nous avons organisé ici à Mampatim un grand séminaire pour nos militants et sympathisants répresentés par un homme et une femme pour venir écouter notre programme. Et nous avons démontré avec preuve à l’appui et nous avons amendé car c’est une gestion inclusive » a affirmé Amadou Diallo Nafaya. En outre, ce potentiel candidat une fois élu maire veut renoncer à tous les privilèges de maire.

MOUSTAPHA GUIRASSY/ SUNUGOX

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.