KEDOUGOU : LE PROJET PASOR OFFICIELLEMENT LANCÉ DANS LA RÉGION. 


Ce jeudi 2 juin 2022  le projet PASOR a été officiellement lancé lors d’une rencontre du comité régional de développement (CRD) présidé par le gouverneur de région SAER NDAO . Les différents acteurs tel que le représentant de l’ambassade de France au Sénégal, le  SADEV, les autorités et les services techniques  de la région ont tous pris part à cette importante activité.Le projet d’appui au développement du Sénégal orientale (PASOR) avec un budget de  400 millions de frcfa, interviendra dans les communes de Dar salam, département de Salémata et de Missirah sirimana, département de saraya,  pour une durée de deux ans. Il va ainsi enrôler 120 acteurs, dont 60 par commune. Ce projet vise à renforcer la production de fonio , la première spéculation pour  ensuite s’étendre vers d’autres emblavures. 
Le chef de l’exécutif régional, M. Saer Ndao, a plaidé pour un retour vers l’agriculture.  Il exprimera  da volonté de l’ensemble partenaires et acteurs à pousser les populations à devenir de véritables agriculteurs. Pour lui c’est un nouveau challenge de  s’engager pour le développement durable, tout en favorisant l’expertise locale. Il a également précisé que la particularité de ce projet, c’est la formation des bénéficiaires au niveau de ISETA  qui a été choisie pour recevoir ces derniers et que le projet vise à faire comprendre à la population « qu’on  peut se développer autrement avec autres choses, avec  l’agriculture et sans l’orpaillage >> a-t-il dit.
Le représentant de l’ambassade de l’ambassade de France au Sénégal François bokel a exprimé sa profonde gratitude et affirme la volonté de la république française d’accompagner le développement durable dans 19 pays de la coopération française dont le sénégal. Selon lui le fond de solidarité pour les projets innovant (FCPI) est destiné à booster le développement du Sénégal oriental et mis à la disposition de l’ambassade française par le ministère des affaires étrangères de la France. « Il s’inscrit directement dans les priorités de notre engagement au Sénégal et de celui de nos opérateurs, dont l’agence française de développement (AFD).>> a-t-il souligné.Les maires des deux communes bénéficiaires auront aussi le devoir d’accompagner et d’encadrer les beneficiaires de leurs communes respectives. 


Pape Dayo/Sunugox info

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.