KEDOUGOU/FINANCE : ABDOULAYE SIDIBE ÉLU DÉLÉGUÉ REGIONAL DE LA MECAP.

Le président du conseil d’administration de la MECAP Mohamed mansour faye a présidé l’assemblée générale ce 19 juin 2022 au CDEPS de Kédougou. 

Plusieurs socétaires ont pris part à cette assemblée générale. Abdoulaye Sidibe, agent de la poste a été élu à l’unanimité  par l’assemblée comme délégué régional de la MECAP. Il a été élu dans la continuité de ses services rendus à cette structure financière. Pour rappel, Abdoulaye Sidibe a assuré volontairement l’adhésion et la constitution de dossiers pendant plusieurs années pour les clients de la MECAP. 

La présentation des différents services ont démontré que les épargnes à la MECAP dépassent les 10 milliards de francs, avec 36.000  membres  affiliés au Sénégal. Les groupements d’individus ont aussi la possibilité d’avoir accès aux crédits de la mutuelle. La MECAP présente plusieurs offres de services, notamment les épargnes pour la retraite à hauteur de 7.500 f par mois, avec un taux d’intérêt de 4% . Les produits ganalé qui s’élèvent à 120.000 f juste après l’adhésion. Les crédits de dépannage à hauteur de 500.000 f en 48h ou 72 h. Les crédits événementiels de 250 à 300.000 f spécialement pour les événements de korité, tabaski, gamou, magal touba et les ouvertures de classes. Les crédits d’épargne ont également connus une augmentation de 500 à 750.000 f.

La MECAP compte ouvrir un guichet à court terme à Kédougou pour une meilleure prise en charge des clients.

Le nouveau délégué régional Abdoulaye Sidibe, a exprimé sa profonde gratitude à l’égard de l’assemblée. Il se fixe comme objectif d’augmenter le nombre de clients pour plus de représentativité de la région au niveau national. Il compte également mériter la confiance de ses paires et de la MECAP, en assurant une diligence rapide des demandes de crédits. Il remercié le président du conseil d’administration et sa délégation pour avoir effectué le déplacement, afin de tenir cette assemblée générale.

Le chef de délégation est largement revenu sur l’historique de l’institution financière, pour meilleure appropriation des usagers et de réparer une injustice dont Kédougou était victime. « Les questions de lenteurs sont liées au développement de l’institution. Les problèmes ont été diagnostiqués et trouveront des solutions pour plus de professionnalisme avec un renforcement du personnel technique, l’utilisation des outils informatiques pour faciliter le dépôt de dossiers.>> a-t-il soutenu le PCA.

Pape Dayo/Sunugox info

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.