PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Inondation au Sénégal : « La gestion des eaux de ruissellement est une question très complexe. » (Youssoupha Guèye, DG Bassins de rétention et lacs artificiels)

En 48 heures, un quantité de pluie importante s’est abattue sur l’ensemble du pays, causant malheureusement des dégâts considérables. Des inondations qui ont suscité beaucoup d’interrogations et qui ont poussé le chef de l’Etat Macky Sall à demander un rapport détaillé de la gestion des inondations. Elles ont  également suscité des débats quant à l’utilisation possible de cette quantité incalculable d’eau qui pourrait être ré-utilisée à des fins de consommation, mais aussi et surtout pour l’agriculture. D’ou la pertinence et l’utilité de la direction des bassins de rétention et des lacs artificiels du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et de lutte contre la salination. Mais, selon M. Youssoupha Guèye, DG des Bassins de rétention et lacs artificiels, « La gestion des eaux de ruissellement est une question très complexe. Une partie est gérée par le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement. Au niveau de la direction,  nous avons notre stratégie de gestion des eaux de ruissellement qui est dans le document qui est validé par le MEA, pour la gestion des inondations. » Mais dans le cadre de ses activités, la direction des bassins de rétention et des lacs artificiels, dans le cadre de ses activités, à réaliser « des ouvrages de retenue  pour retenir l’eau aux fins d’irrigation. Par exemple, le PASA/LouMakaf, qui intervient dans les régions de Louga, Kaffrine et Matam, a réalisé 20 ouvrages à travers ses zones d’intervention », a dit M. Guèye. Ces ouvrages ont ainsi un double objectif. En effet, ils évitent les inondations dans ces régions et servent dans l’agriculture et l’élevage. Avec les dégâts causés par la pluie à Dakar, il est à se demander si des bassins de rétention et des lacs artificiels ne sont pas la solution pour régler définitivement la question des inondations au Sénégal. 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *