PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Impactés du TER /Diamniadio-AIBD: plus de 800 familles, refusent de renoncer à leurs terres.

Partager

À Sebikhotane, les impactés du TER ont décidé de ne pas libérer les impenses. Ces derniers refusent tout bonnement de quitter leurs habitations ou leurs terrains comme convenu avec l’Apix.

Selon Daouda Diouf, le porte-parole du jour, « depuis un an des responsables de l’Apix nous avaient recensés et sommés d’arrêter tous travaux sur ce tracé sous peine de ne pas être dédommagés après recensement. Nous sommes très stressés et inquiets, depuis que nous avons fait l’objet de recensement.

À ce jour, nous sommes toujours sans nouvelles de la part des autorités dudit projet. » Bon nombre d’impactés sont en location et d’autres avaient contracté des prêts bancaires qui étaient destinés à leurs maisons dans un souci de sécuriser leurs familles, selon toujours ce dernier. Ces impactés, estimés à plus de 800 familles, refusent tout bonnement de renoncer à leurs logements menacés par le Train Express Régional. 

Le collectif des impactés du TER sonne ainsi la mobilisation pour la reprise des travaux de construction des maisons et d’autres qui étaient sur le point de regagner leurs maisons de venir y habiter. C’était en marge d’une rencontre avec la presse ce 12 avril à Sébikotane. Il faut rappeler que sept villages de cette localité sont concernés par ce projet du tracé du TER Diamniadio/AIBD.         




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *