DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Hommage aux chargés de Communication des CRFPE du SENEGAL

Nous vivons, de plus en plus, dans une société de l’information qui imprègne inéluctablement, la marche des choses.
Dans le secteur de l’éducation, domaine par excellence des mutations profondes et rapides, comment accorder une importance de choix à l’information ?
C’est d’ailleurs dans ce cadre, qu’il faut inscrire naturellement au niveau des CRFPE, la place des chargés de communication, investis du rôle de rendre attractives ces structures de formation.


Le poste de chargé de communication fait partie aujourd’hui de l’arsenal des instruments les plus actifs, dans la démarche de visualisation et d’affirmation des CRFPE.
Indubitablement, le travail abattu par les chargés de communication, a fini de transformer les centres, en maisons de verre.
C’est le lieu de saluer l’heureuse initiative de la Direction de la Formation et de la communication du Ministère de l’Education Nationale (DFC), en créant ces postes, qui ont permis d’aboutir à ces résultats, du reste fort élogieux.
Dorénavant, tous ces centres rayonnent par leur présence, dans l’accomplissement de l’œuvre éducative.

Cette volonté d’instituer une culture de visibilité et de partage, n’aurait certainement pas produit les résultats escomptés, si elle n’avait pas bénéficié de l’accompagnement généreux des Directeurs de Centres, maillon essentiel dans le mécanisme de fonctionnement.
A présent, au regard du travail attendu et des défis incommensurables auxquels, le système éducatif ne cesse de faire face, il est important d’accorder une place de tout premier plan au renforcement de capacités de ces agents, dans la perspective de mieux les outiller.
Car, assurément, aucune formation, digne de ce nom ne saurait se payer le luxe de faire l’impasse sur la gestion de l’information.
Le poste de Chargé de Communication, est une excellente découverte de la DFC, dont l’ambition est de donner aux centres une meilleure visibilité.
A la lumière de l’implication de ces agents dans la vie des centres, il y’a fort à parier, que notre système devrait, de plus en plus, s’en accommoder dans tous ses compartiments.
Aussi, dans l’organigramme qui structure le dispositif institutionnel, le poste de chargé de communication trouve bel et bien sa place.
Ainsi, la contribution de ces agents, dans le rayonnement des centres, est devenue de nos jours, une réalité.
Aux chargés de communication, il nous revient d’entretenir cette flamme qui portera, à n’en point douter, au pinacle, ces structures nodales dans la gestion de l’offre éducative.

SERIGNE FALILOU SECK
Chargé de la communication du CRFPE de Louga

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *