SUNUGOX.INFO

Goudiry : un nouveau lycée inauguré, bientôt un centre hospitalier départemental

Avec une forte implication de ses ressortissants, établis en Europe, notamment en France, Goudiry compte aujourd’hui un lycée moderne, lequel constitue une vieille doléance des parents et des autorités locales. A ce joyau va s’ajouter, prochainement, un centre hospitalier départemental de dernière génération.  
La cérémonie d’inauguration du nouveau lycée de Goudiry et la pose de la première pierre du centre hospitalier départemental ont réuni les fils de ce terroir dont le but commun est le développement de leur localité. Ainsi, a fait savoir, Djimo Souaré, président  du Conseil départemental: « Le lycée que nous inaugurons, aujourd’hui et le centre de santé de référence que nous faisons sortir de terre incarnent la force vitale de notre collaboration et notre ambition de bâtir un département qui avance. Je suis attaché à un département de Goudiry qui offre à ses citoyens des services publics de qualité accessibles à tous », a-t-il souligné dans son allocution.
Ce nouveau lycée de la localité est, tout au moins, une épine enlevée du pied des habitants de ce terroir. Avant sa construction, les élèves du département, après leur cycle moyen, étaient orientés au lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda. « Pour Goudiry, un lycée de qualité c’est la possibilité de soulager nos jeunes sœurs et frères et nos enfants avec tout ce que cela représente de vitalité, de richesse humaine, de sécurité. C’est un élément important des politiques d’aménagement du territoire », a reconnu M. Souaré par ailleurs coordonnateur du Prodac.
En effet, le fort taux d’abandon de l’école dans le département était devenu préoccupant. De plus en plus d’élèves abandonnaient les études dont l’une des causes était généralement l’éloignement des établissements d’enseignement secondaire. Mais avec ce lycée de proximité, cette tendance a fortement baissé, souligne-t-on dans un document reçu.
Le nouveau lycée de Goudiry est évalué 254 millions de francs CFA. Dont les fonds sont en grande partie mobilisés par la fédération des associations des ressortissants de la région de Tambacounda (Faderta), en partenariat avec le programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD) et les Yvelines en France.
L’infrastructure scolaire dispose de 16 salles de classes parmi lesquelles 4 seront dédiées à l’enseignement scientifique. Tout au plus, le lycée dispose d’une bibliothèque, d’une salle informatique et 16 box de toilettes. 

seneweb

Partager