PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Fortes Pluies : Le sénégal sous les eaux

Au moment où le président de la République pique une colère noire après avoir constaté le retour des inondations dans plusieurs localités du pays, Thiès patauge.
Et pourtant, depuis son arrivée au pouvoir en 2012, 750 milliards ont été injectés pour endiguer ce fléau. En 2020, les inondations sont toujours d’actualité. Une équipe de Seneweb en route pour Tivaoune a filmé des images à peine croyables

Les fortes pluies qui s’abattent sur la capitale sénégalaise en ce moment et dans plusieurs autres localités du pays, font vivre aux populations le calvaire. Notamment les voyageurs qui entrent ou sortent de la capitale ce weekend. En effet, la route nationale est coupée en deux, à hauteur de Diamniadio, signale-t-on. Seule l’autoroute à péage est praticable pour les véhicules qui empruntent l’axe Thiès-Dakar. 

Les régions de Dakar et Thiès ont renoué avec les inondations après la forte pluie qui s’est abattue sur une grande partie du territoire national, ce samedi. 
Plusieurs quartiers de la capitale et de sa banlieue sont sous les eaux. Du Point E à Keur Massar, en passant par Guédiawaye (Hamo5), les Parcelles assainies… pataugent. 

Des centres de santé inondés, des maternités immergées, des maisons et des voitures submergées par les eaux, des routes impraticables…le décor est indescriptible. Livrées à elles-mêmes, les populations se démènent pour faire face à la furie des eaux. 
Ce, au moment où le plan décennale de lutte contre les inondations (2012-2022) qui a englouti 750 milliards, est en passe de devenir un échec. En attendant les résultats du rapport détaillé de l’exécution de ce Plan, demandé par le président de la République en conseil des ministres mercredi dernier, les populations retiennent leur souffle… à la moindre goutte de pluie.  

La cité religieuse de Tivaouane fait face aux difficultés liées à l’hivernage. Les fortes pluies de cette semaine ont eu des effets dévastateurs dans certains quartiers. C’est le cas notamment ce vendredi au quartier Djeddah, qui fait face à l’ex siège de la SDE devenue Sen’Eau. Voici quelques images de la situation.

Les inondations continuent de hanter les braves populations de la ville de Mbossé. Ce samedi, à cause des fortes pluies, plusieurs quartiers sont encore sous les eaux, précisément Khakhoun, Médina Mbaba, Fass Cheikh Tidiane etc.

Interrogés, les habitants appellent à l’aide et déplorent le fait que certaines personnes tentent de minimiser l’impact. « Se moquer des Kaolackois, c’est de dire que les problèmes liés à l’inondation sont de mauvais souvenirs. Mais aussi c’est de faire croire à l’opinion que 48 heures après chaque forte pluie, l’eau disparaît… »,  a fustigé un habitant de Médina Mbaba, du nom de Abdoulaye Diagne.

Rencontrée non loin du pont de Médina Mbaba, Astou Cissé témoigne. « Nous avons quitté notre maison à cause des inondations. Actuellement, ma famille est hébergée par un ami de mon père. Il est temps qu’une solution soit trouvée pour faire face à ce fléau… »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *