Errare humanum est, perseverare diabolicum! (« L’erreur est humaine, persévérer est diabolique »)

Visiblement, c’est sous ce magistèreque l’insulte, la calomnie, la stigmatisation et l’incitation au crime seront frappés d’impunité tant que les auteurs auront une teinte beige marron!

Monsieur le président si vous ne vous respectez point l’institution, que vous êtes censée représenter, considérez un minimum les sénégalais qui vous ont plébiscité.

Donc pour avoir une notoriété virtuelle vous n’avait pas rechigné à participer aux lives d’un insulteur public.
Si vous vous informiez un minimum, ou si votre entourage était bienveillant, vous auriez su que votre nouveau défenseur ne vous pas épargné sur les réseaux sociaux.Heureusement que le ridicule ne tue pas!
Un procureur représentant de la justice se permet de parler de chef rebelle qui infiltre les manifestations afin de semer la zizanie dans ce pays.
Un homme que je ne citerai pas se permet d’appeler au meurtre d’Ousmane SONKO à visage découvert. Interrogé par la presse il maintient ses propos sans aucune gêne ni remords.

Qu’a-t-on fait au Bon Dieu pour mériter de pareils dirigeants ? La loi permet la modification des listes : vous déboutez l’opposition et vous maintenez votre coalition d’Etat dans la course. Puis vous usez de tous les stratagèmes possibles pour empêcher le droit de manifester qui est un principe que nous confère la Constitution suprême du Sénégal .

Vous dresserez vos policiers contre la population révoltée et encore d’autres sénégalais seront sacrifiés! Est ce que le sang, le chaos et la terreur pourront effacer le mépris que vous inspirez à tout ceux qui ont été victimes de votre gestion sombre et vicieuse?

Que chacun prenne ses responsabilités, la manifestation prévue demain n’a aucune allure de campagne. Celle de la semaine dernière fut exemplaire à l’image de la Tunisie, qui sans verser une goutte de sang, a permis au peuple de délivrer son pays des piètres et peu scrupuleuses autorités.

Feu Mame Bouh Mamadou KOUNTA, le guide de la communauté Khadr de Ndiassane, avait mis en garde, avant de s’en retourner au très Haut, que : «seul le pouvoir de Dieu est éternel, tous les autres sont éphémères et tout le monde doit s’approprier cette vérité absolue pour bien regarder les actes qu’il pose».

Moussa Mpaba CISSOKHO

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.