full screen background image

Enda ECOPOP : Espaces de Co Production des Offres Populaires

Enda ECOPOP

Espaces de Co Production des Offres Populaires pour l’Environnement et le Développement en Afrique
Space of co production of popular offers for environment and development in Africa
Espaços de co produção de Ofertas Popular para o Meio Ambiente e Desenvolvimento em África

 

COMMUNIQUE 

CLÔTURE LA SESSION INTERNATIONALE DE FORMATION DES FACILITATEURS ET CONSEILLERS AU BUDGET PARTICIPATIF, SAMEDI 08 JUILLET

En Afrique, le budget participatif attire depuis le début des années 2000, de plus en plus l’attention des gouvernements nationaux et locaux, de la société civile et des organismes de développement international. Le budget participatif apparaît aujourd’hui comme une innovation des pratiques d’administration des collectivités territoriales apte à promouvoir les principes de bonne gouvernance locale. Il peut rendre les dépenses des collectivités territoriales plus transparentes et stimuler la participation des citoyens à la prise de décisions relatives aux ressources publiques et leur mobilisation. En effet, le budget participatif permet aux citoyens de mieux se faire entendre dans l’élaboration des budgets et la gestion des ressources et services publics. Il est reconnu non seulement comme un moyen pour une meilleure efficacité budgétaire, mais également une solution pour orienter les ressources publiques vers les plus pauvres et assurer ainsi une meilleure justice fiscale, une inclusion sociale, économique et l’approfondissement des processus de décentralisation et la responsabilisation des gouvernants vis-à-vis des citoyens.

 

Le budget participatif peut aussi améliorer les recettes fiscales des collectivités territoriales et réorienter les investissements vers les infrastructures de base en faveur des quartiers défavorisés. Il contribue enfin au renforcement des réseaux sociaux et aide à aplanir les divergences entre élus et les différentes composantes de la société civile. Parce qu’il élargit la base de la participation des citoyens à l’affectation des ressources publiques, le budget participatif concourt à l’avènement de collectivités territoriales socialement mieux intégrées, en permettant aux catégories sociales traditionnellement marginalisées de rompre le cycle de l’exclusion.

 

C’est dans cette perspective que s’inscrit la présente session internationale qui offre une opportunité de formation et d’échange d’expériences entre pays africains francophone. Elle est organisée par l’Académie Africaine des Collectivités Locales (ALGA) de Cités et Gouvernement Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), Enda ECOPOP et ASSOAL en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU HABITAT) et l’Observatoire Internationale de la Démocratie Participative (OIDP).

 

Cette session internationale qui se tient à Dakar du 28 juin au 08 juillet a vu la participation des représentants de huit (08) pays d’Afrique : Burkina Faso, Cameroun, Ghana, Guinée, Mali, Maroc, Niger et Sénégal.

 

La cérémonie de clôture de la session aura lieu le Samedi 08 Juillet 2017 à partir de 11h30 au Centre de Ressources Multimédia de Enda TM, sis à l’Avenue Cheikh Anta Diop, Complexe Administratif SICAP-Point E -Bâtiment A- Dakar.

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *