PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Éducation : « Il faut que les membres de la Cosydep puissent bien porter le plaidoyer et que le plaidoyer puisse porter ses fruits » (Alioune Loum, COSYDEP)

La COSYDEP a organisé un séminaire de 2 jours qui a démarré ce mardi 13 octobre 2020 à Dakar,  pour renforcer la capacité de ses acteurs qui sont dans les différentes localités du pays. Selon Alioune Loum, responsable du suivi évaluation de la COSYDEP, « l’importance de ce séminaire est justement de contribuer au renforcement de capacité de ses membres, notamment de ses acteurs qui sont au niveau du terrain en matière de politique éducative, en communication sociale mais aussi sur les objectifs de développement durable. En tant qu’acteur de développement et défenseur de l’éducation au niveau local, la COSYDEP a tenu à ce que ses acteurs soient renforcés pour qu’ils puissent bien porter le plaidoyer et que le plaidoyer puisse porter ses fruits. L’atelier d’aujourd’hui regroupe près  d’une trentaine de participants issus des antennes régionales de la COSYDEP mais également d’autres membres et partenaires de la COSYDEP ». 

M. Loum de poursuivre que les attentes de la COSYDEP à l’issue de ce séminaire sont que ses membres soient davantage renforcés, outillés et soient prêts et disposés à porter le plaidoyer pour une éducation de qualité.

Marième Sakho Dansokho, secrétaire générale du Syndicat des Professeurs du Sénégal (SYPROS) donne ses appréciations par rapport à ce séminaire. « Cet atelier est très important parce qu’il s’agit de renforcer les capacités des membres de la société civile, des ONG en éducation, mais également des organisations syndicales qui doivent être armées, comprendre les enjeux, les défis pour mieux porter le plaidoyer. Les sessions qui sont dispensées aujourd’hui tournent autour des instruments juridiques qui régissent le système éducatif et des partenaires au niveau national comme international. C’est donc des sessions importantes qui participent à la préparation de ces acteurs là pour mieux faire face et apporter leur contribution importante au système éducatif. Ceux qui sont là, c’est des représentants de structure, donc les connaissances qui vont être acquises ici ne seront pas à garder pour eux-mêmes. Ils auront la charge de démultiplier auprès de leurs mandants pour que tout le monde puisse en bénéficier et comprendre les enjeux pour mieux porter le plaidoyer », a t elle soutenu. « Après ce séminaire en toute logique, on devrait pouvoir mieux aborder la question éducation au niveau local parce que le séminaire revient sur les textes juridiques. Ça nous permet de prendre l’éducation dans sa globalité en analysant tous les secteurs pour avoir une éducation de qualité pour tous et gratuite », a déclaré Mamadou Makhfouss Diallo, coordonnateur de  COSYDEP/Ziguinchor.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *