Dérives sur les réseaux sociaux : « Cette virulence et cette haine ne vont pas prospérer » ( Yankhoba Diatara, M.E.N.T)

Le ministre des télécommunications et de l’économie numérique, M. Yankhoba DIATARA était à l’Assemblée nationale ce mercredi 08 Décembre 2021, à la session ordinaire unique 2021-2022 pour le vote et l’adoption du projet de loi n°30/2021 autorisant la création de la SENUM SA..

En effet, dans l’optique de rentabiliser les infrastructures numériques et le besoin d’assurer leur maintenance, l’État du Sénégal a décidé, en remplacement de l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), de créer la société de patrimoine Sénégal Numérique SA ou SENUM SA en abrégé. En sus du reversement de toutes les missions de l’ADIE, la SENUM SA se verra transférer tous les actifs de l’Etat, comme la fibre optique. La création de cette société nationale induit des innovations majeures notamment la commercialisation des surcapacités et des ressources disponibles sur les infrastructures une fois les besoins de l’Administration sont satisfaits ; l’exploitation et la maintenance des infrastructures et équipements numériques publics, etc.

À la suite de l’adoption de la loi par les députés, la question de la régulation sur les réseaux sociaux a été soulevée par les parlementaires. 

De l’avis de Yankhoba Diattara, la question mérite réflexion. « Il est de la responsabilité de l’État, à ce que les citoyens soient protégés et que la dignité des uns et des autres soit préservée. De ce point de vue là, l’État prendra les dispositions pour que la liberté d’expression soit garantie tout en préservant la dignité des citoyens », martèle le ministre des télécommunications et de l’économie numérique devant la représentation nationale.

Pour mettre de l’ordre dans les réseaux sociaux, le ministre précise que l’État est en train d’ailleurs de travailler pour sa régulation car, « la virulence et la haine ne pourraient prospérer. Il appelle même, au delà du rôle de l’État, l’opposition et tous les citoyens à s’impliquer dans la régulation.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.