PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

BBC révèle un gros scandale sur le pétrole et le gaz au Sénégal

le géant de l’énergie, BP aurait accepté de payer près de dix milliards de dollars à un homme d’affaires impliqué dans un contrat pétrolier controversé, selon la BBC. BP avait acheté les actions de Frank Timis dans un gisement de gaz au large des côtes du Sénégal pour 250 millions de dollars en 2017. Mais les documents obtenus par BBC Panorama et Africa Eye révèlent que BP versera également à sa société entre neuf et douze milliards de dollars en redevances. BP et M. Timis ont tous deux nié tout acte répréhensible dans cette affaire.

ien que Timis Corporation ne soit plus impliquée dans l’exploitation du gaz sénégalais, des révélations de cas de fraude de la société continue d’alimenter la presse à scandale. Dans une enquête réalisée par la BBC et publiée aujourd’hui, la journaliste Mayeni Jones révèle avoir un e-mail envoyé au Trust offshore de Franck Timis, dans lequel il est dit que des taxes sont dues au Gouvernement sénégalais. Et que Franck Timis voudrait 250.000 dollars (146 millions de FCFA) pour honorer le paiement. Mais un argent qui n’est pas destiné à l’État sénégalais, mais plutôt à une société privée Agritrans Sarl, qui appartiendrait à Aliou Sall, le frère du Président Macky Sall.

Selon un expert en affaire de fraude et de corruption interrogé par la journaliste « en tant que citoyen, Aliou Sall ne devrait nullement bénéficier d’une taxe promise à l’État sénégalais et qu’on serait vraisemblablement devant un cas de corruption ». Mais selon un avocat et proche du maire de Guédiawaye que nous avons joint, les avocats de ce dernier vont sortir un communiqué dès demain. Aussi une plainte est agitée contre la chaine de télévision. Ils vont d’ailleurs sortir des éléments qui démontrent le caractère mensonger d’une telle affirmation. Les avocats de Franck Timis ont déjà eux nié et indiqué qu’aucun argent n’a été transféré de Timis Corporation à Agritrans…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *