PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

BAMBILOR : LE BUDGET 2017 DE LA COMMUNE ARRÊT…

Partager

BAMBILOR : LE BUDGET 2017 DE LA COMMUNE ARRÊTÉ À PLUS D’UN MILLIARD

Le budget 2017 de la commune de Bambilor, dans le département de Rufisque, voté ce mercredi, s’élève à plus d’un milliard de francs CFA (1. 448 894 564), a appris l’APS. Dans un communiqué transmis à l’APS, la mairie souligne que « les fonds nécessaires à la réalisation du programme de développement ont encore connu une hausse en raison des ambitieux projets déclinés ainsi que les chantiers qui s’inscrivent dans les dépenses engagées et non mandatées ».  La même source signale que le conseil municipal a même décidé d’affecter des excédents de l’année 2016 à l’investissement au cours de l’exercice de 2017. Elle note que le maire Ndiagne Diop « a opté pour le social et les infrastructures » avec une enveloppe de 400 millions de francs CFA dédiée à la réalisation de grands projets. La santé, l’éducation, l’environnement sont également pris en compte dans le budget, assure-t-on.  Une somme de 147.800.000 de francs CFA sera également affectée au cabinet du maire. Le maire Ndiagne Diop, cité dans le communiqué, explique que « dans ce montant, 24 millions francs CFA seront affectés à l’entreprenariat des jeunes, 30 millions pour venir en aide aux indigents, et 35 autres millions destinés à soutenir et à aider les lieux de culte ».La commune a prévu l’aménagement d’internats et leur modernisation au profit des jeunes arabisants, la mise en place d’un système de microfinance en collaboration avec une banque de proximité, pour « permettre aux femmes de la commune d’avoir accès au crédit ». Le maire Ndiagne Diop s’est félicité « des ressources additionnelles générées par les frais de bornage payées par des sociétés immobilières ». Au total, les dépenses d’investissement prévues en 2017 s’élèvent à plus de 400 millions de francs CFA (497.763.659), selon la mairie, qui fait état du démarrage des travaux d’électrification et d’adduction d’eau dans certains villages.  La réalisation de la piste Bambilor-Diaksao a également démarré, selon l’édile.  Le communiqué fait par ailleurs état de l’érection de nouvelles salles de classe en remplacement des abris provisoires, de même qu’il évoque la réhabilitation des foyers de jeunes à Déni Birame Ndao nord et sud, l’aménagement d’aires de jeu à Bambilor et à Keur Ndiaye Lô, ainsi que la clôture du cimetière de Mbeutt.  La commune espère une hausse de ses recettes grâce à la construction de nouveaux marchés à Gorom II, Bambilor et dans d’autres localités.  A l’occasion de cette session municipale, le maire Ndiagne Diop a annoncé que le commandement territorial de la gendarmerie avait été saisi afin que Bambilor puisse abriter une brigade. Il a enfin déploré le faible taux d’inscription dans le cadre de la confection de la carte d’identité biométrique. « A ce jour, seules 2800 personnes ont été inscrites sur les listes », selon lui




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *