2e Sommet mondial sur la vaccination Covid 19: le MSAS expose la réactivité du Sénégal

Le Ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a pris part à au 2e sommet mondial sur la vaccination de la Covid 19. Il estime que la vaccination apparait à ce jour, comme le moyen le plus sûr et le plus efficace pour lutter contre cette pandémie. Elle permet de réduire au maximum la chaîne de transmission du virus et évite l’apparition des cas graves. Le patron de la santé invite les partenaires à accompagner les efforts sur les différents axes de la stratégie pour relever le défi de vaincre de manière définitive la covid-19.
Le Ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a bien représenté le Sénégal au 2e sommet mondial sur la vaccination de la Covid 19. Lors de la session, portant sur la vaccination, il a indiqué que le Sénégal sur instruction du Président de la République, Macky Sall a très tôt mis en place une stratégie nationale de vaccination contre la covid-19. Usant du leadership éclairé du Président Sall, l’exécution de ce programme a démarré le 23 février 2021, suite à l’acquisition par l’Etat d’un important lot de vaccins.
Approches multiples et diversifiées
« Des approches multiples et diversifiées ont été mises en œuvre dans les quatorze régions et dans tous les 79 districts sanitaires du pays, afin d’atteindre la population cible, constituée des personnes de plus de 18 ans. Grâce à des fonds propres et, aux appuis des partenaires techniques et financiers, notre pays a obtenu différents antigènes (Sinopharm, Astrazenica, Johnson and Johnson, Pfizer et Moderna). Nous avons actuellement, une bonne disponibilité de doses de vaccins (hormis Astra Zeneca) pouvant vacciner jusqu’en juillet 2022 au moins », a rassuré le Ministre de la Santé.
Ainsi, il a remercié les partenaires de l’Initiative COVAX et tous les partenaires bilatéraux qui accompagnent l’exécution de la stratégie de vaccination. Ledit accompagnement facilitant grandement l’accès aux vaccins contre la covid-19 est le symbole de la solidarité mondiale face à la pandémie de covid-19.
Sous ce registre, 1 470 662 personnes ont reçu à la la date du 08 Mai 2022, au moins une dose (16,1% de population cible + de 18ans) et 1 046 457 personnes sont complètement vaccinées (11,46% de la Population cible + de 18 ans.). Le Sénégal a validé l’administration d’une « troisième dose de rappel » pour renforcer la protection des individus. Et, 7 371 personnes ont reçu cette dose de rappel.
Et, avec le soutien de Tony Blair Institute, les services du Ministère de la Santé ont délivré des certificats électroniques de vaccination sûrs, comportant un QR Code. « Malgré tous les efforts déployés, ces taux de couverture vaccinale restent encore faibles à cause de la forte régression de la maladie (moins de 5 cas par jour). Mais aussi, de la désinformation menée par les mouvements anti-vaccin », reconnaît-il.
Accélération de la vaccination
Le Ministre révèle que le Sénégal vient d’adopter une nouvelle stratégie d’accélération de la vaccination. Il s’agit d’intensifier la sensibilisation et la communication en vue de susciter la demande de vaccination, d’accorder plus de responsabilités et de moyens aux régions et aux districts sanitaires, de renforcer leur logistique roulante et de conservation des vaccins, de former les personnels de santé, d’assurer une bonne gestion des données de vaccination, sans oublier de mieux structurer l’offre de vaccination. L’objectif est de susciter un nouvel engouement des populations pour la vaccination, de répondre efficacement à cette demande et de limiter considérablement les péremptions de doses.
Cette stratégie, indique-t-il, s’oriente davantage vers la protection des personnes du troisième âge, des porteuses de comorbidités ou de handicap. A cet effet, ipromet-il, des actions de proximité seront menées avec l’implication forte des acteurs communautaires, des associations de malades, des leaders communautaires.
D’après Abdoulaye Diouf Sarr, ces actions demandent des moyens humains, matériels et financiers assez importants. Mais, l’Etat du Sénégal a engagé un important projet de production de vaccins contre la covid-19 par l’Institut Pasteur de Dakar. « Le projet est très avancé et reste accompagné par des réformes sur l’environnement pharmaceutique national, avec notamment la création de l’Agence sénégalaise de réglementation pharmaceutique », retient-il.
Ailleurs, évoquant la vaccination, le patron de la santé invite les partenaires à accompagner les efforts sur les différents axes de la stratégie pour relever le défi de vaincre de manière définitive la covid-19.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.