PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Tamba/Tournée de suivi agricole du MAER : « Les meilleures vacances sont celles de l’agriculture » (Pr. Moussa Baldé, Maer)

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, le Pr. Moussa Baldé, a réservé la deuxième étape de sa tournée à Missirah Ardoulaye au champ des jeunes. Sur place, le MAER s’est réjoui de la forte implication des jeunes dans l’agriculture. En effet, dira-t-il, « Notre défi c’est de mobiliser la jeunesse sénégalaise autour de l’agriculture pour atteindre l’autosuffisance alimentaire. Et nous pensons que les meilleures vacances sont celles de l’agriculture. À travers ce champ des jeunes de la zone sud et sud-est, de plus de 400 ha,  nous matérialisons ici un engagement des jeunes pris lors du forum organisé à Kolda par ces derniers dont j’étais le parrain. Je les félicite de cet engagement surtout pour lutter contre le coronavirus.  Nous constatons partout l’augmentation des emblavures avec toutes les spéculations qui se portent bien. C’est pourquoi, nous soutenons l’entrepreneuriat rural agricole, surtout celui des jeunes qui ont le physique et l’intelligence pour atteindre la souveraineté alimentaire. »

Selon Mohamed Tidiane Diallo, porte-parole des jeunes et président du CRJ de Tamba,  « c’est grâce au ministre de l’agriculture Moussa Baldé que nous avons eu aujourd’hui, le goût de l’agriculture. L’État à travers son ministère, a compris qu’il est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Il, le MAER,  nous a fait comprendre que l’agriculture est la solution. C’est pourquoi, nous remercions le chef de l’État et le ministre de l’agriculture. Nous matérialisons aujourd’hui, l’engagement pris lors de notre forum à Kolda. Nous demandons à l’État de prêter une oreille attentive aux jeunes afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Mais également du même coup freiner l’émigration clandestine en créant des emplois à travers ce secteur vital… »

C’est ce qui fait dire au ministre de l’agriculture « qu’on n’est pas riche sans sueur. Nous constatons qu’il y a même des diplômés de l’ENEA qui ont compris que l’agriculture est la solution ».  

Madou DIALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *