Slide background

KOUMPENTOUM : Le modèle communautaire à…

KOUMPENTOUM : Le modèle communautaire à la rescousse du taux  pré scolarisation

Les échanges fructueux qui ont eu lieu lors des fora organisés dans le cadre du Plan d’Accélération de la Scolarité ont remis sur la sellette une attente forte de la communauté comme des structures déconcentrées : la hausse le taux de préscolarisation dans le département de Koumpentoum. En effet à l’engouement suscité par la création des CTP (Cases des Tout Petits) avait succédé une désaffection causée par l’abandon de nombre d’animateurs polyvalents face à l’absence de plan de carrière et à la rigueur des conditions de travail. Si, ses deux dernières années, les animateurs polyvalents, ont pu être formés et reversé dans le système. Il n’en demeure pas moins que leur nombre (une douzaine au total pour la circonscription) est loin de résorber le déficit.C’est ainsi que l’IEF, en partenariat avec les populations a mis l’accent ces dernières années sur un modèle communautaire.  Il s’agit pour la population  de contractualiser avec un jeune du quartier ou du village (de préférence), de mettre à disposition un local et de s’entendre pour les modalités de prise en charge des enfants de 3 à 5 ans…  Pour ce faire l’appui des collectivités locales et de l’UNICEF  est aussi sollicité. L’IEF quant à elle s’engage, en ce qui la concerne, dans la formation continuée de l’éducateur ainsi quand dans la dotation en matériel. Cependant, force est de constater qu’à l’épreuve des réalités sur le terrain, les difficultés ne manquent pas. Elles ont pour noms : absence de locaux adéquats, non-respect des engagements des parents, manque de réactivité des mairies, déficit en matériel adapté (chaises et tables pour enfants, cahiers d’activités, balançoires, toboggans,….). Devant cet état de fait, les  CGE de ces établissements ainsi que les autorités éducatives lancent un appel aux différents acteurs : structures centrales, autorités politiques, organisations caritatives ou mécènes pour une amélioration des conditions de travail et une hausse quantitative et qualitative du taux, très faible, de préscolarisation du département qui est actuellement de  9.04 %.Espérons que l’appel ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd.

Brcom/Ief kpt/sunugox

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *