full screen background image

Kédougou et Tambacounda : Deux régions aptes…

Kédougou et Tambacounda : Deux régions aptes au développement, selon le Dg de l’Anat

Les 21 et 22 novembre, l’Agence nationale pour l’aménagement du territoire a présenté le bilan diagnostic du Plan national d’aménagement et de développement du territoire à Kédougou et à Tambacounda. Des étapes cruciales pour qui connait les ressources dont regorgent ces deux régions du sud est du Sénégal. La première, comme l’a fait remarquer le Directeur général de l’Anat à l’issue du CRD tenu à la gouvernance est connue pour ses ressources minières et aurifères. C’est aussi ce que les aménagistes de l’Anat ont pu cartographier. Dès lors, son développement n’est qu’une question de bonne structuration de l’espace de façon intelligente pour une exploitation durable de ces ressources.  Région la plus vaste du pays, Tambacounda reste cependant la moins peuplée. Ce qui n’en fait pas une région pauvre en ressources naturelles incommensurables. Selon Mamadou Djigo, la région de Tambacounda a juste besoin d’un coup de pouce pour prendre son envol. “Tamba a besoin d’infrastructures routières, ferroviaires, d’autres infrastructures pour mieux mieux accompagner le développement par une valorisation de ces ressources”, indique le Directeur général de l’ANAT.

 

 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *