Slide background

Tour préliminaire Ligue Africaine des Champions : Teungheuth FC battu 1-0, à domicile, par l’ASEC Mimosas

Tour préliminaire Ligue Africaine des Champions : Teungheuth FC s'incline 1-0, à domicile, face à l'ASEC Mimosas

Le club sénégalais, Teungueth FC démarre sa campagne de Ligue des champions sur une fausse note. Ce samedi après-midi, sur la pelouse du stade Lat Dior de Thiès, le TFC s’est incliné 1-0 contre les ivoiriens de l’ASEC Mimosas, lors du match aller. du premier tour préliminaire de Ligue des Champions CAF.

Dans une rencontre assez ouvert, les poulains de Youssouph Dabo ont terriblement manqué de réalisme lors de la première mi-temps à l’issue de laquelle ils n’ont pas réussi à concrétiser leurs quelques occasions intéressantes.

Un déficit sur le plan offensif qui sera sanctionné par l’ouverture du score par les visiteurs à la 52e minutes de jeu. Privés de quelqu’uns de ses cadres dont Pape Ousmane Sakho transféré, et pas encore totalement dans le rythme, les rufisquois n’ont pas encore produit leur meilleur football.

Un faux départ qui pourrait coûter très cher au champion du Sénégal en titre qui devra à tout prix faire un exploit à l’extérieur, le 19 septembre prochain pour la manche retour.

 » Si certains pensent qu’on est déjà morts, on en reparlera dans une semaine… » (Youssouph Dabo suite à la défaite de TFC)

Réagissant à chaud juste après la défaite de son équipe, Teungheuth FC (1-0) contre l’ASEC Mimosas, ce samedi, en match de Ligue Africaine des champions (1er tour préliminaire), Youssouph Dabo a jouer la carte de l’optimisme. À l’en croire rien n’est encore perdu malgré ce revers à domicile…Dans la zone mixte, il reviendra sur les failles qui, d’après sa lecture ont entraîné la déroute du TFC.  » On a pas su marquer sur les quelques situations que nous avons eues. les joueurs ont fait les efforts nécessaires mais quand on manque d’efficacité offensif ça peut se payer. » Un manque d’efficacité devant le but qui aura été fatal pour les rufisquois qui viennent de griller un joker.Toutefois, le coach Dabo préfère rester positif :  » On va bien analyser le match et relever les erreurs et améliore l’équipe. On a encore une semaine… Je ne sais pas si les joueurs ont manqué d’automatismes, mais on avait une organisation très claire. Même si tout n’a pas été bon, je préfère me focaliser sur les bonnes choses. » Tout devrait donc se jouer dans quelques jours à Abidjan… « On s’est qualifié la saison dernière à l’extérieur. Je ne suis pas alarmiste. Je suis très optimiste parce qu’on a les capacités pour le faire. Il faut qu’on évacue la déception et y aller en tant que combattant et relever le défi là-bas. Si certains pensent qu’on est déjà morts, on en reparlera dans une semaine… »

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *