PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Sport/Rufisque Ouest: Alioune MAR et les « CINQ MAJEURS » lancent leur académie de Basketball.

Dans le cadre des orientations liées au développement du Sport et de l’Éducation destinées aux jeunes, la commune de Rufisque Ouest en partenariat avec l’association dénommée « les 5 majeurs » (composée d’ex internationaux résidant dans la commune, dont Maguette Ndoye et Kankou Coulibaly) et un pool de sportifs, ont procédé au  lancement officiel de l’académie de Basketball de la commune de Rufisque Ouest. Cette cérémonie a eu lieu, ce samedi 14 novembre  2020 au terrain Ndiayène de Diokoul Rufisque sous la présence de Monsieur Alioune Mar, maire de la commune de Rufisque Ouest et monsieur Babacar Ndiaye, président de la Fédération sénégalaise de Basketball. Lors de cette cérémonie, le maire de la commune de Rufisque Ouest, Alioune Mar, a saisi l’occasion pour revenir sur ce qui a motivé l’implantation de cette académie. Selon lui, « l’académie de Basketball a été motivée par le fait que depuis très longtemps dans tous les pays et communes, les enfants jouent au basket mais nous avons constaté qu’il y a un manque criard d’encadrement, de conseils. C’est pourquoi, nous avons décidé de mettre sur pied cette académie là pour les encadrer, augmenter leurs performances, faire en sorte que les pensionnaires de l’académie puissent être parmi les cadres du Basket Sénégalais, africain, européen ou mondial ». Alioune Mar de poursuivre que « maintenant, il faudrait systématiquement une alliance entre ce que l’on appelle le sport et ce que l’on appelle les études. Nous voulons faire en sorte que ses enfants là soient des internationaux avec tout le bagage intellectuel requis ». Avant de terminer, le maire de la commune de Rufisque Ouest a lancé un appel à l’endroit des parents en leur demandant de faire le travail de suivi à la maison pour leur permettre de réussir leur mission. Présent à cette cérémonie, le Président de la Fédération sénégalaise de Basket Babacar Ndiaye s’est réjoui de l’initiative et demande aux autres  collectivités locales de mettre en place des initiatives comme ça, qui selon lui c’est une bonne idée. Babacar Ndiaye a insisté sur le fait que les études ne soient pas laissées en rade pour que « si le sport ne marche pas, l’individu soit formé. » 

Selon lui, l’académie devrait même édicter des règles pour permettre aux jeunes de pouvoir allier les deux. 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *