Equipe du Sénégal: qui sont les nouveaux de la tanière?

Alpha Diounkou débarque pour appuyer Youssouph Sabaly…

Alpha Diounkou (21 ans) va connaître sa première sélection avec le Sénégal (sélection A). Convoqué par Aliou Cissé ce vendredi, le latéral droit aura la lourde tâche de pallier à l’absence de Bouna Sarr, forfait.

S’il est évident qu’il ne sera pas d’emblée titularisé dans le couloir droit actuellement dévolu à Youssouph Sabaly, Diounkou devra répondre présent si Aliou Cissé fait appel à lui contre le Bénin (4 juin à Dakar) ou le Rwanda (7 juin à Kigali.) Une grosse responsabilité pour l’ancien joueur des U18 de Manchester City, de Grenade et de San Fernando CD, qui a depuis lors rejoint le FC Barcelone B (sous forme de prêt, 15 rencontres disputées cette saison) où il continue sa progression. En dépit de son jeune âge, le latéral droit offre une certaine sécurité à ce poste stratégique. Avec des qualités physiques impressionnantes, le fils de la région casamançaise a un gros volume de jeu et une grande agressivité qui lui permettent non seulement de bien couvrir son couloir sur le plan défensif, mais aussi d’apporter le surnombre sur les phases offensives de son équipe. Après des passages chez les U17 et les U20 (05 sélections une passes décisives) de l’équipe nationale sans oublier la sélection locale de l’union des fédérations ouest-africaines de football (Ufoa-A), Alpha Diounkou va enfin rejoindre la sélection A. Auparavant, Alpha Diounkou qui avait aussi la nationalité espagnole, portait les couleurs de la Roja junior dans la catégorie des moins de 17 ans. Désormais, la tanière lui tend les bras au meilleur des moments. Aux côtés des cadres de la tanière, il ne peut que s’améliorer et grandir…

Ilimane Ndiaye, un incroyable talent !

Sa convocation en équipe nationale était quasiment une demande sociale au Sénégal où son nom était sur toutes les lèvres depuis quelques semaines. Ilimane Ndiaye (22 ans) va enfin honorer sa première sélection avec les Lions de la Téranga à la suite de sa convocation par Aliou Cissé ce vendredi, pour les deux rencontres du 4 et 7 juin (Sénégal vs Benin et Rwanda vs Sénégal) des éliminatoires de la CAN 2023.

L’enthousiasme est perceptible un peu partout sur la toile ou la bonne nouvelle a été accueillie avec des « Bienvenue Ilimane » ou encore « Enfin ! » qu’on peut lire dans les commentaires sur la page Facebook de la Fédération sénégalaise de football. Même son club Sheffield United s’est empressé de publier ceci sur son compte Facebook officiel : « Ilimane Ndiaye, un incroyable talent ! » Sa convocation apparaît donc à la fois comme une évidence et une bénédiction pour les champions d’Afrique en quête de renforts en vue du mondial 2022 et de la CAN 2023. Tout ça pour dire que les voyants sont au vert pour le natif de Rouen. Les nombreux supporters des lions semblent avoir trouvé en lui l’étoffe d’un nouveau prince qui, dans l’idéal devrait être le parfait lieutenant du roi Sadio Mané, leader incontesté de la tanière. Sauf qu’il ne sera pas le seul à avoir eu ce statut ou du moins ce profil. On se souvient du très talentueux Santy Ngom qui avait suscité une vague d’espoir et un véritable engouement lors de sa sélection en mars 2018 (matches amicaux du Sénégal face à l’Ouzbékistan le 23 mars à Casablanca et la Bosnie-Herzégovine le 27 mars au havre.) Par la suite, Santy avait déçu. Pas vraiment convaincant dans son rôle de meneur de jeu, le gaucher presque « magique » avait sombré dans l’oubli loin de la tanière. 

Idem pour la situation du jeune prodige de Thiès, Pape Matar Sarr qui continue à avoir la confiance d’Aliou Cissé même si son éclosion dans le groupe tarde à se faire.  Seul Krépin Diatta (toujours forfait) par moment, a pu créer une sorte de lien dans le jeu offensif du Sénégal, avec son compère d’attaque, Sadio Mané, dans ce secteur clé… Car, en réalité tout l’enjeu pour ne pas dire la difficulté se trouvera dans la capacité du staff technique sénégalais à  bien utiliser le talentueux milieu offensif de Sheffield United. Et, à faire de sorte de créer une parfaite symbiose entre Ndiaye – Mané et le reste du groupe… Une association très attendue dont la réussite permettrait assurément aux Lions d’être encore plus mordants et dangereux face à des adversaires qui seront plus coriaces et plus déterminés à l’avenir. En attendant, les grands débuts d’Ilimane Ndiaye au stade Abdoulaye Wade, le 4 juin face au Bénin, sont attendus par tout un peuple ravi de voir le jeune Lion briller sous les couleurs sénégalaises…

Demba Seck, le petit gaucher du Torino

En effet, le nom du jeune ailier droit du FC Torino est apparu sur la liste d’Aliou Cissé ce vendredi lors de la publication des noms des 26 Lions qui prendront part aux deux prochains matches du Sénégal contre le Bénin, le 4 juin au stade Abdoulaye Wade et face au Rwanda le 7 juin à Kigali. 
Une petite surprises pour le grand public qui découvre ce jeune gaucher longiligne (1m90) qui a lancé sa carrière professionnelle en Italie. Le natif de la banlieue Dakaroise (Guédiawaye) a depuis 2018 enchainé les prêts entre les U17 de l’équipe de Spal (ancienne formation d’Alfred Gomis), Imolese et Sasso marconi.  C’est seulement deux années plus tard qu’il va signer à Spal avec comme saison référence l’année 2021-2022 durant laquelle il a réussi à gratter du temps de jeu (18 matches 1 but et 2 passes décisives) et s’imposer.Suffisant pour convaincre le Torino qui l’a acheté le 31 janvier 2022. Malgré son style atypique et ses grandes foulées sur la pelouse, qui rappelle celles du togolais, Emmanuel Adebayor, Demba Seck est très à l’aise balle au pied. Une bonne coordination doublée d’une grosse activité physique qui a dû plaire à Aliou Cissé. Sur le couloir droit, qu’occupe actuellement Ismaïla Sarr, le jeune Seck qui participe énormément à la construction du jeu, offre également une belle alternative avec sa grosse frappe du gauche lorsqu’il rentre dans l’axe. Un atout de taille face aux défenses regroupées en bloc bas.  Néanmoins, le grand gaucher a encore une grosse marge de progression dans son jeu qui gagnerait à être épurée notamment sur les sorties de balles et la dernière passe dans la surface adverse. Des points à améliorer avec les Lions comme en club…

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.