MEN-MFPAI/Mouvement national 2022: sur 15878 demandes, 3694 enseignants ont obtenu gain de cause.



Les rideaux sont tombés sur le mouvement national 202 des personnels de l’éducation ce 22 juillet à Saly . Après 8 jours de conclave, 15878 demandes de mutation, dont 15517 pour le ministère de l’éducation nationale et 306 pour le  compte du ministère de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’insertion. A l’issue des travaux, ce sont 138 enseignants du MFPAI et 3560 enseignants du MEN qui ont pu obtenir gain de cause. En outre, 61 postes priorités femmes ont été effectivement attribués aux femmes. En outre, les régions de Matam, Kolda, Tamba, Sedhiou ont été fortement touchées par les départs et ont malheureusement connu peu d’arrivées. Les régions de Dakar et Thiès, comme d’habitude, se sont renforcées avec l’arrivée de plusieurs enseignants. La cérémonie de clôture, présidée par les DRH du MEN et du MFPAI, a été l’occasion pour les acteurs de tirer le bilan de ces huit jours de conclave. Ainsi, des recommandations fortes ont été formulées, parmi lesquelles l’innovation salutaire relative à la construction des modules de gestion sur MIRADOR; la nécessité d’accompagner les chargés des bureaux des Ressources humaines et les enseignants dans l’appropriation des différents modules ; l’interconnexion des différentes plateformes des ministères concernés ; le temps d’archivage des dossiers physique à déterminer ;  l’achèvement du paramétrage du bilinguisme dans MIRADOR. Pour rappel une période de recours sera ouverte pour permettre à ceux ou celles qui se sont estimé(e)s lésé(e)s de présenter à nouveaux leurs dossiers auprès d’une commission qui se réunira très bientôt.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.