PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Baromètre de la corruption au Sénégal :  » Un taux global de 15% en 2019″

Transparency International en partenariat avec Afrobarometer a publié son enquête sur la corruption en Afrique. Un document qui est un ensemble le plus vaste et le plus détaillé de l’opinion des citoyens sur la corruption et les droits de l’homme. Les résultats montrent que plus de la moitié des citoyens pensent que la corruption s’aggrave à l’intérieur de leur pays et que leur gouvernement fait du mauvais travail pour lutter contre la corruption. C’est le cas notamment au Sénégal où le taux global de corruption est de 15% en 2019 et 43% des compatriotes pensent que la corruption a augmenté dans les 12 derniers mois. La même enquête de révéler que 15% parmi les usagers du service public ont déjà payé un pot de vin au cours des 12 derniers mois pour avoir accès à un service. Enfin, l’enquête a permis de faire savoir que 52% des sénégalais pensent que les citoyens ordinaires peuvent faire une différence dans la lutte contre la corruption. Le taux global de corruption d’après les personnes qui ont eu recours à des services publics au cours des 12 derniers mois est de 15% . Ce pourcentage de personnes ayant donné un pot de vin dans des services publics est plus élevé dans les structures de santé avec 7% en 2019, 8% pour l’obtention d’une pièce d’identification et 16% chez la Police. Le Taux est de 6% dans les écoles publiques, et 10% dans les services publics. Selon les compatriotes sénégalais concernés par ce baromètre, les institutions ou direction où l’on retrouve le plus grand pourcentage de personnes corrompues sont chez les dirigeants de société. L’enquête relève que 28% des sénégalais les ont pointé du doigt comme les plus corrompus, tandis que 23% indexent la Présidence et la Primature, 24% les membres du parlement ou alors 24% les juges et les magistrats. Enfin, sur la question du baromètre sur le travail du Gouvernement pour endiguer ce fléau, 53% des sénégalais pensent que les autorités sont en train de faire un mauvais travail dans la lutte contre la corruption.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *