SUNUGOX.INFO

Search
Close this search box.

Semaine numérique: “Nous assistons aujourd’hui à une dérive sans précédent sur les réseaux sociaux ” (Macky Sall )

Le Président de la République, Macky Sall, a pris part, ce mardi, à l’ouverture de la Semaine numérique, lors d’une cérémonie au Grand Théâtre de Dakar. Le chef de l’État, tout en soulignant les avantages du numérique, dont il souhaite une contribution à 10% du PIB, a néanmoins déploré une nouvelle fois les dérives sur les réseaux sociaux. “Nous assistons aujourd’hui à une dérive sans précédent sur les réseaux sociaux avec la manipulation et les fake news”, a-t-il fustigé.

“Le numérique doit être perçu comme un formidable outil de raffermissement des relations humaines et non comme un instrument de diffusion de la haine, de la désinformation et de la violation permanente des droits humains”, a ajouté Macky Sall dans un discours que nous vous proposons en intégralité.

“Je me réjouis d’être à nouveau avec vous pour célébrer la troisième édition du forum du numérique.

Mon plaisir est d’autant plus grand que cet événement consacré à un sujet d’une importance majeure pour l’avenir de notre pays, grandi admirablement bien, en passant de deux journées à désormais une semaine avec un format et un concept plus inclusifs de partage des grandes avancées et surtout d’échange sur des thèmes d’intérêt commun.

La caravane nationale précédant cette activité, marquée par une forte participation des jeunes, acteurs incontournables du numérique, a été une parfaite illustration de la démarche inclusive.

Elle répond à l’esprit dans lequel j’ai instauré le Forum national du numérique, dédié en particulier à l’ensemble des jeunes, et doté du Grand Prix du Président de la République pour l’innovation numérique.

En faisant de la Chine, pays invité d’honneur de cette édition, vous exprimez la volonté de notre pays de s’inspirer d’un des modèles les plus aboutis en matière de révolution du numérique. Cela témoigne également des excellentes relations d’amitié et de coopération entre nos deux pays.

Excellence Monsieur ZHAO Zhiguo, soyez mon interprète auprès du Président Xi JINPING pour lui exprimer nos remerciements et notre gratitude pour l’appui constant de la Chine au Sénégal dans son processus de développement.

Mesdames, Messieurs,
Le thème du Forum de cette année « le numérique facteur de développement économique et social » est d’un enjeu stratégique pour les pays africains qui doivent tout faire pour ne pas rater la révolution du numérique au risque de courir une marginalisation irrémédiable.

Au Sénégal, nous voulons mobiliser tous les leviers pour l’éclosion des talents et la promotion d’entrepreneurs compétents afin d’atteindre l’objectif d’une contribution du numérique de 10% au PIB National à l’horizon 2025.

En effet, le numérique, à travers toutes les données générées, contribue à l’accélération du processus de transformation structurelle de l’économie et de la société en rendant les processus décisionnels plus efficients, transparents, mesurables, et justes.

C’est tout le sens des initiatives majeures du gouvernement dans la dynamique de transformation numérique du Sénégal, dont la mise en place de l’Université virtuelle du Sénégal, le projet un étudiant, un ordinateur, l’accompagnement des jeunes dans les TIC, l’installation des salles multimédia dans les écoles et les daara, les incubateurs, l’acquisition du supercalculateur national, le parc des technologies numériques, la modernisation des infrastructures et la facilitation de l’accès à internet.

Par ailleurs, des efforts soutenus ont été faits dans la mise en œuvre de tous les engagements pris lors de l’édition 2020 du Forum du numérique avec :

la promulgation de la loi de promotion des startups ou Startup Act ;

la mutation de l’agence de l’informatique de l’Etat en une société nationale dénommée « Sénégal Numérique SA » afin de rentabiliser l’infrastructure numérique de l’Etat ;

la création de la structure nationale de la cybersécurité, la Direction générale du chiffre et de la sécurité des systèmes d’information, ainsi que de l’école nationale de la cybersécurité afin de renforcer la confiance numérique ;

L’implantation de quatre (4) datacenters Tiers-III publics et privés pour assurer l’hébergement de nos données sur le territoire national ;
l’extension de la couverture réseaux en fibre et mobile sur 90% du territoire ;

l’émergence de la 5 G au Sénégal;

l’ouverture du Parc des Technologies numériques (PTN) à Diamniadio ;

le financement dans le secteur du numérique ;

la Promotion et le soutien des filles et des personnes vivants avec un handicap et évoluant dans le secteur des TIC pour assurer l’inclusion numérique ;

C’est l’occasion pour moi de saluer l’action du Ministre de la communication et de l’économie numérique, du directeur général de Sénégal Numérique S.A., et leurs équipes, ainsi que l’engagement de l’écosystème du numérique : start-up, PME, grands groupes, société civile, operateurs, partenaires au développement, pour accompagner l’Etat dans la mise en œuvre de la stratégie SN2025.

Toutefois, il reste encore beaucoup de défis à relever.

Nous devons intensifier nos efforts dans la gouvernance du secteur, l’accès universel à la connectivité de qualité et à des coûts réduits, ainsi que la protection des données.

Il nous faut aussi faire face au défi des réseaux sociaux.

Nous assistons aujourd’hui à une dérive sans précédent sur les réseaux sociaux avec la manipulation et les fake news qui y sont distillés à foison.

J’en appelle à la responsabilité individuelle de chaque sénégalais pour un usage utile du numérique fondé sur le respect des droits et devoirs de chacun.

Le numérique doit être perçu comme un formidable outil de raffermissement des relations humaines et non comme un instrument de diffusion de la haine, de la désinformation et de la violation permanente des droits humains.

L’Etat veillera à ce que notre pays tire le plus profit des avantages du numérique. Il assumera également ses responsabilités face aux effets pervers dans le respect strict de nos lois et règlements.

Mesdames, Messieurs,
Le Forum est aussi un moment de célébrer les récipiendaires du Grand prix du Président de la République pour l’innovation numérique.

Cette distinction reflète la vitrine de la créativité et du génie sénégalais.

Le Grand Prix pour l’innovation numérique récompense des projets/startups innovants, à très fort potentiel et qui, par leur innovation et leurs impacts, contribuent fortement à améliorer la vie des Sénégalais.

Il s’inscrit dans notre ambition de faire du numérique, au même titre que les autres secteurs d’activités, un espace de développement de l’entreprenariat au service de l’émergence économique et sociale du Sénégal.

Cette année, comme l’a indiqué le Président du Jury, Professeur Moussa LO, Recteur de l’Université numérique Cheikh Hamidou KANE, le lauréat du Grand Prix du Président de la République, est la startup CAYTU, dirigée par Monsieur Sidy NDAO, à coté du lauréat du Prix spécial jeune (Senvitale portée par M. Abdoum Ben Mayoro DIOP) et de la lauréate du Prix spécial Femme (le GIE Jaapci managée par Madame Ndèye Awa SALL).

Au constat, les différents lauréats sont des jeunes de moins de 40 ans. Ce qui confirme tout l’espoir que nous plaçons en notre jeunesse qui doit jouer un rôle d’acteur de développement de premier plan.

J’adresse, ainsi, aux récipiendaires, mes chaleureuses félicitations pour leur mérite, l’excellence et l’utilité économique et sociale de leurs recherches et actions.

Je vous encourage chers lauréats à continuer dans cette dynamique d’actions innovantes et porteuses de progrès.

L’Etat sera à vos côtés pour vous accompagner dans vos projets et créer par ailleurs les conditions d’émergence de plusieurs autres talents.

Pour éclore le génie qui sommeille en chacun de vous et faire du numérique un puissant contributeur au développement de notre pays, le Gouvernement poursuivra son investissement dans le secteur à travers notamment la réalisation dans les campagnes d’infrastructures modernes permettant l’accès au haut débit, pour réduire fortement les inégalités et faire d’internet une opportunité pour tous ; l’Etat développera davantage de services numériques de proximité ainsi que l’utilisation de l’intelligence artificielle afin de soutenir les secteurs clés de notre économie ; il assurera aussi la mise à niveau du cadre règlementaire du numérique.

Je demeure convaincu que les conclusions issues des thématiques qui seront abordées par les 20 panels et ateliers, ainsi que les masters class prévus pendant cette semaine du numérique « Sénégal connect », contribueront à la consolidation de l’action publique dans la réalisation de la vision numérique.

Je déclare ouverte la semaine du Numérique « Sénégal Connect » édition 2023 et souhaite pleins succès à vos travaux.

Je vous remercie de votre aimable attention.”

Partager