Sédhiou-176 organisations plaident pour la consolidation de la paix en Casamance

La coordination sous régionale des organisations de la société civile pour la paix en Casamance (Coscpac) a élaboré une feuille de route devant conduire au règlement définitif de la crise Casamançaise. Le document a été remis au collectif des députés des trois régions de la Casamance pour que ces derniers puissent mobiliser leurs  pairs de l’Assemblée Nationale dans l’optique de faire de la recherche de la paix en Casamance une question nationale.

En outre, explique Henry Ndecky, coordonnateur de la Coscpac forte de 176 organisations, le même document doit servir de référence à l’Etat et au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), mais surtout au président de la République invité à consulter l’avis de la société civile.

Les élus du peuple, par la voix du député Sana Kandé, se sont engagés à porter le plaidoyer de la nationalisation de la recherche de la paix en Casamance et à soutenir le travail de fourmi déployé par la Coscpac dans la collecte des aspirations des communautés.

PAUL FAYE

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.