PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

MDCEST/CMU : « C’est important de s’asseoir pour faire le point et repartir sur de nouvelles bases pour bâtir un système sanitaire performant. » (Rachel Coly Boucal/SG MDCEST)

Le Ministère du Développement Communautaire et de l’Equité Sociale et Territoriale a procédé au lancement officiel de l’évaluation du programme de la CMU. Selon la Secrétaire Générale du MDCEST, Rachel Coly Boucal, « aujourd’hui, nous lançons officiellement l’évaluation de la CMU. Ce programme a été lancé depuis 2013 par le chef de l’État Macky Sall. Alors, 7 ans après, il est opportun de faire son évaluation. Voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. Car il y a eu beaucoup de difficultés dans le programme de la CMU. » Malgré les résultats obtenus sur le terrain, il existe aussi des difficultés et des problèmes. Alors pour la secrétaire générale, il est très important de faire cette évaluation. «  Ce qui est très important, c’est de savoir ce qui a marché, ce qui a marché le moins et ce qui n’a pas du tout marché dans ce programme. C’est important de s’asseoir et faire le point avant de repartir sur de nouvelles bases pour bâtir un système sanitaire performant. Il y a beaucoup de choses qui ont marché, mais il y a aussi des difficultés comme la dette, le ciblage et l’appropriation des communautés », a-t-elle ajouté. Pour les dettes, c’est impossible de dire exactement le montant global, car chaque structure sanitaire a sa spécificité. « Mais l’Etat va tout faire pour apurer ses dettes. Nous allons travailler avec le ministère de la Santé pour faciliter à l’agence de la CMU d’être à jour. On veut trouver des solutions aux problèmes qui gangrènent le programme, d’où l’importance de cette évaluation », a confirmé madame Rachel Coly Boucal lors de cette cérémonie de lancement qui s’est tenue ce 14 février à la Sphère ministérielle de Diamniadio.

Ainsi, les acteurs qui gravitent autour de ce programme de la couverture maladie universelle porté par le MDCEST via l’agence de la CMU , tels que le ministère du Travail, de la Santé et les partenaires financiers comme l’OMS, vont aller au bout de cette évaluation pour définir des bases qui vont permettre de  rendre plus performant le programme de la  Couverture Maladie Universelle.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *