PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Koumpentoum/Annulation de la campagne médicale gratuite dans le Niani : Le MCD pointé du doigt, Abdoulaye D. Sarr interpellé.

Pour des raisons administratives, AMT(Assistance Médicale Tamba), a été  obligée d’annuler la campagne médicale qu’elle  envisageait d’effectuer dans le Niani, (département de Koumpentoum) du 19 au 24 septembre 2019. Les populations de ces zones reculées, qui auraient pu bénéficier de consultations, de dépistages, de sensibilisation sur des questions de santé, ainsi que de formations en gestes de premiers secours, le tout gratuitement, viennent d’en être privées. Selon, les initiateurs du projet, c’est l’autorité sanitaire, le médecin chef de District, le Dr. El. Cheikh Abdoulaye Diop, qui « s’est opposé a une démarche citoyenne, d’étudiants en médecine, encadrés par des aînés, animés par le désir d’être utiles à leurs communautés. » L’Assistance Médicale de Tambacounda est une association sénégalaise composée de médecins, pharmaciens, dentistes, infirmiers et sages femmes, originaires de la région de Tambacounda, et leurs amis et sympathisants. Dans le cadre de ses activités A.M.T. avait décidé, cette année, de passer au total 6 jours  dans le Niani, entre Koumpentoum, Bamba Thialène,  Malem Niani et Kouthia Gaidi « pour  consulter, dépister, former aux gestes de premiers secours, et cela, gratuitement », leurs  parents de l’intérieur du pays. Ainsi, le 15 Septembre 2019, par correspondance signée  par le président, le Dr. Thierno A. K. LY, avait adressé une demande d’autorisation pour mener une campagne médicale. Deux jours plus tard, le 17 Septembre,  A.M. T fut informé non par correspondance, mais par une note de service, signée par le Dr. Diop indiquant « que les activités de dépistages des maladies chroniques en général et du col de l’utérus en particulier de l’AMT ne sont pas autorisées. » Dans la même note, le Dr Diop demande à AMT  » de mettre à la disposition du district sanitaire, s’ils le souhaitent, leurs consommables. L’équipe cadre va vérifier la qualité pour planifier et organiser les activités de dépistage. » Pour justifier son refus, le Dr. Diop fait reférence dans sa note de service, à la circulaire numéro 09709 MSAS/DGS/DLM/DLMNT du 16 Août 2019 signée Abdoulaye Diouf Sarr. Dans cette lettre circulaire, le ministre de la santé et de l’action sociale, apres avoir constaté que des séances de dépistages des maladies chroniques sont organisées un peu partout dans le pays, a invité les MCD à plus de vigilance et à veiller surtout au respect strict des normes et protocoles de dépistage. En clair, Abdoulaye D. Sarr n’interdit point de telles activités, mais demande juste qu’elles soient encadrées. D’autant plus que l’AMT qui était au courant d’une telle circulaire, rassure « avoir  respecté les termes du document sur les normes dont l’un des rédacteurs n’est autre que le Dr Kassé qui est leur président d’honneur », nous a confié un membre de AMT joint au télephone. Chose que nous avons aussi tentée avec le MCD de Koumpentoum, le Dr Diop, qui a préféré réagir par SMS disant : « Je suis en déplacement à Sédhiou. Je vais vous mettre en relation avec mon intérimaire. Je serai à Koumpentoum le vendredi Inchallah. » En tout état de cause pour une lettre circulaire, bien ou mal interpretée, c’est selon, des milliers de pauvres citoyens, qui ne peuvent pas se rendre au Mercy Ship (Dakar) et dans les grandes structures sanitaires du pays, sont ainsi privés de consultations gratuites initiées par de jeunes médecins du pays, dont le seul tort est de vouloir aider leurs parents restés au village… 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *