PUBLICITE

Formation Métiers du bâtiment

Ouverture : 4 décembre 2017

Inscription à partir du 1 octobre 2017

Contact : Paris 0033145654301

Contact : Sénégal 00221 33 852 33 63 / 77 558 00 36

DU NOUVEAU

47 vues

68e session du Comité régional de l’Oms : Macky Sall pour des…

68e session du Comité régional de l’Oms : Macky Sall pour des échanges d’expériences entre États africains

La 68e session du Comité régional de l’Oms (Organisation mondiale de la Santé) pour l’Afrique s’est ouverte à Dakar ce 27 août, sous la présidence de M.  Macky Sall et en présence du Directeur Général de l’OMS ainsi que de la directrice régionale de l’OMS/Afrique.
Le président de la République s’est réjoui du haut de cette tribune, des progrès accomplis dans le cadre de la lutte contre la rougeole, grâce aux partenaires techniques et financiers. Il a relevé que les maladies non-transmissibles sont les premières causes de mortalité au Sénégal.
C’est ainsi qu’il a exhorté les participants à un échange d’expériences aux fins de renforcer les « efforts en commun » par le biais d’une meilleure coordination des stratégies. Le chef de l’État a également mis le curseur sur le capital humain qui doit être amélioré par une « gouvernance sanitaire » capable de satisfaire la demande sur l’étendue du continent noir.
« La santé pour tous doit être le centre de gravité », conseille le Président Sall, évoquant le sort des Sénégalais qui résident en dehors de la capitale.
Macky Sall, « pour l’accès à des soins de santé de qualité », invitera les instituts partenaires à accompagner cette dynamique.
Pour rappel, la santé de la femme, l’accès aux médicaments et aux vaccins, la prévention, les soins et le traitement du Vih/Sida, de l’hépatite virale, de la tuberculose et du paludisme, la lutte contre le choléra, la lutte antitabac, les risques environnementaux et changement climatique sur la santé, sont au cœur de cette session qui se terminera le 31 août. Les maladies non transmissibles principalement les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et les infections respiratoires chroniques à l’origine de la forte mortalité et morbidité dans le monde et le financement de la santé seront également au centre des échanges.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *