PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Mouhammad (PSL), le chef-d’œuvre humain, l’auto-réplique péremptoire.

Louange à Allah (SWT) Qui n’a rien omis dans Son Sublime Vœu de nous guider dans la trajectoire de la sainteté. Paix et Saut sur cet intercesseur, Mouhammad (PSL), qui nous a amené le Noble Coran, en tant que guide exhaustif et suprême pout le salut de l’Humanité.
Nul doute que Mouhammad (PSL) a parfaitement réussi sa mission. Allah (SWT) a bien précisé que si c’était lui seul qui l’avait cru, sa mission aurait été parfaitement accomplie. Mouhammad (PSL) est ce chef-d’œuvre humain accompli, cet homme parfait, dans le comportement et l’action, et dont l’humanité a l’obligation de s’inspirer du comportement jusqu’à la fin des temps.

Aujourd’hui, plus de 2 milliards d’hommes et de femmes ont adopté l’Islam et leur suivi de la Charia a bien épargné l’humanité de bien de désordres, notamment les conséquences de l’alcool, des jeux de hasard, des déviances sexuelles et autres actes sources de déséquilibres sociaux.

L’Islam, c’est finalement l’adoration d’Allah (SWT) couchée sur l’équilibre et la mesure, en tant que fondements de l’équité prêchée par le prophète Insa (Jésus, HS), la droiture des dirigeants, à l’égard des peuples, léguée par le prophète Moussa (Moise, HS), la justice et la sauvegarde de la dignité humaine enseignés par le prophète Daouda (David, HS) ou la prévention et le management des déséquilibres socioéconomiques enseignée par le prophète Youssouf (Joseph, HS). Il s’agit là d’une parfaite synthèse de l’ensemble des valeurs humaines et sociales héritées des prophètes antérieurs et parfaitement fondus dans le comportement de Mouhammad (PSL), qu’il est ainsi judicieux de désigner par « Coran ambulant ».    

Toutefois, dans les livres saints Allah (SWT) a bien averti sur les tares du mariage de l’âme et du corps humain par l’entremise duquel Satan propose à l’homme un comportement déviant. C’est pourquoi, chaque prophète est venu avec un programme d’adoration d’Allah (SWT) à défaut duquel, Satan va dérouler son programme alternatif déviant dans chaque être humain puisque la nature n’admet pas le vide. Il est donc important de savoir que la moindre négligence de l’homme vis-à-vis de son seigneur peut le conduire à des actes condamnables. L’adoration de Dieu est alors une mission et une œuvre pouvant être contrebalancées par un programme dual d’actes de déviances. C’est là où il faut faire la différence, entre l’Islam consigné dans un livre Saint (le Coran) parfaitement pratiqué par Mouhammad (PSL) en guise de modèle (Sunna), et l’islamisme qui peut être négativement théorisé par d’imparfaits profanes soumis aux influences de leurs passions (pouvoir, argent, etc…). Dès lors, la compréhension de l’Islam repose sur l’appréhension du Coran et de la tradition du prophète (la Sunna) et non sur la prise en compte des folies commises par des soi-disant musulmans.

Néanmoins, cet amalgame sur les musulmans est entretenu à dessein par des ennemis de l’Islam opérant de l’intérieur par effractions et infiltrations.
Cependant, Allah (SWT) n’est point intéressé par le nombre de pratiquants des religions, puisqu’il ne dépend, ni ne subsiste par la création qui lui est extérieure et qui n’est qu’une des formes de Sa Miséricorde. C’est pourquoi, à chaque époque, il a toujours compté sur un seul prophète dont l’adoration et l’obéissance lui auraient suffi. A compter de l’époque d’Adam jusqu’à Mouhammad (PSL), seuls 25 prophètes ont été cités dans le Coran alors que les hommes ayant vécu sur terre dépassent les 35 milliards d’individus. Tous les hommes ne se valent pas devant Allah (SWT) et sur le plan de l’adoration. Ramses II (ou Pharaon) a dû liquider des centaines milliers de bébés sans avoir empêché la naissance et la vie du prophète Moussa (HS), ce qui veut dire que l’ensemble de ces âmes ne valent pas la seule âme du prophète Moussa (HS).

En plus, si c’était une question de majorité, le prophète Youssouf (HS) n’aurait pas eu raison sur ces onze frères qui sont réellement des prophètes comme lui. Quant à Mouhammad (PSL), Allah lui a dit « Certes, Nous t’avons accordé une victoire éclatante » dans le premier verset de la sourate 48. La symbolique du prophète unique pour tout un peuple signifie qu’Allah (SWT) peut se suffire de l’adoration d’une seule personne.

Par ailleurs, de la même manière que 300 croyants ont pu vaincre 7000 non croyants lors de la bataille de Badr (en 624), les musulmans doivent savoir qu’ils vont toujours devoir lutter en infériorité numérique. Le prophète Mouhammad (PSL) a livré 29 combats en infériorité numérique et n’en perdu qu’un seul. Il en est de même lors des autres conquêtes livrées par la suite sous les Khalifats de Abou Bakr As Sidikh (RTA) et de Oumar Ibn Al Khatab (RTA), sous le leadership militaire de Khalid ibn Walid (RTA), Abou Oubaida (RTA) et Amr Ibn Al As (RTA). Le grand érudit sénégalais Seydi Elhadji Malick Sy (RTA) l’a exprimé par le fait « qu’une seule personne doive en valoir plus de 1000 dans sa manière d’adorer ».

Mouhammad (PSL) a convaincu les mecquois sur sa droiture, son honnêteté et sa piété bien avant d’être prophète et il a été un modèle parfait d’être humain, raison de ce pourquoi Allah (SWT) l’a loué par son comportement. Son miracle le plus impressionnant, c’est donc son comportement parfaitement inspiré par le Coran, et non les miracles naturels dont l’usage par les prophètes passés sur terre avant lui n’a finalement pas convaincu leurs peuples.  

Mouhammad (PSL) a fondé l’Etat le plus juste, le plus ouvert et le plus équilibré de toute l’histoire, et tous les scientifiques et philosophes de sa postérité l’ont désigné comme étant l’homme le plus extraordinaires de toute l’humanité. Quoi de plus est nécessaire pour mériter Respect, Admiration et Considération de la part des hommes ? Ceux qui s’attaquent à sa religion sont aveuglés par le matériel et la convoitise, ils sont rongés de dépit et ils n’ont que l’arme des conjectures les plus fragiles et les plus baroques qui soient : « et la plupart d’entre eux ne suivent que conjecture. Mais la conjecture ne sert à rien contre la vérité. Allah sait parfaitement ce qu’ils font » (Sourate 10, verset 36).

Que le peuple français aille trouver la réponse de leurs attaques à l’islam dans l’auto-réplique que constitue la vie et l’œuvre du prophète Mouhammad (PSL). La stigmatisation n’aura qu’un dangereux repli communautaire comme conséquence.  

Que les autres peuples du monde entier sachent que Mouhammad (PSL) propose la quiétude de l’homme et la paix avec soi, et que quiconque s’attaque à lui, ne peut avoir de quiétude et paix avec soi. Les théoriciens du karma ne diront pas le contraire.    
Ces vers tirés du poème intitulé « Al Bourdatou » de Mouhammadoul Bousriou (RTA) permet de mieux saisir la dimension du prophète Mouhammad (PSL).

« Notre prophète est l’ordonnateur du bien et l’adversaire du mal. Nul n’est plus véridique que lui dans ses négations et ses affirmations ».

« Il a appelé les hommes à Dieu. Ceux qui se sont attachés à lui, le sont pas un lien qui ne rompt pas ».

« Personne ne saurait l’égaler quant à ses vertus. En lui, l’essence de la beauté ne souffre d’aucun partage ».

« Tu peux attribuer à sa personne toute la noblesse possible et à sa valeur toute la grandeur qui te plaira ».

« Le mérite de l’envoyé de Dieu est si illimité qu’on ne saurait l’exprimer verbalement ».

« Par sollicitude pour nous, il nous a épargné tout ce qui est embarrassant pour l’intelligence, si bien que nous ne sommes ni dans le doute, ni dans l’errance ».
« Tout ce que l’on sait sur lui c’est qu’il appartient à l’espèce humaine et qu’il demeure la meilleure de toutes les créatures de Dieux ».  

Paix et Salut sur ce Générateur principal des lumières de l’existence humaine.

Bon Maouloud à tout le peuple sénégalais.

Dr Elhadji Mouniou NDIAYE,
Economiste

Q




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *